• Bonjour

    Voici plusieurs jours que le "Blog Mulliez" tente de faire du buzzzzzz .... "J-7", "J-6" ... sur un évènement qui devrait probablement révolutionner le monde de l'édition.

    Mais oui, vous avez bien vu, et Challenges, le magazine préféré de B. Gobin, dont les journalistes ont porte ouverte chez Bertrand Gobin pour la publication de leurs bouquins (sans gros succès, vu les résultats publiés de l'entreprise d'édition), s'en fait l'écho le 31 janvier au sujet du rapprochement entre Système U et Auchan (voir nos articles ci-dessous) : "Le groupe (Auchan, notre commentaire) a réagi tardivement, note Bertrand Gobin, auteur du livre La Face cachée de l'empire Mulliez ...", un nouveau bouquin sur le groupe Mulliez !

    Nul doute que les lecteurs vont être comblés ... on se demande par quoi.

    Si ce livre paraît - nous attendons de voir - il sera intéressant de confronter à nos propres investigations la nature des informations, leurs sources, etc ...

    Nous pourrons alors réagir nous mêmes ; les sources seront en effet intéressantes. Nous renvoyons ici à notre ouvrage sur "Grandes fortunes, banquiers, politiciens ... La collusion des pouvoirs face à la crise" ; où une grande partie des journalistes en prennent pour leur grade (de la pensée unique, et des histoires à raconter aux petits enfants ... y compris dans la grande distribution.). N'est-ce pas ; le journaliste Thiébault Dromard de Challenges, publié aux Editions Bertrand Gobin ? ... Sans oublier l'aval de Leclerc, depuis que l'affaire Leclerc (autre publication des Editions Bertrand Gobin) a fait un autre flop, malgré que l'affaire ait été relayée par tous les journalistes au nom de la liberté de la presse ? Ou, si l'on regarde les "J-7", les "J-6" ... de la presse "poubelle" ?

    Bon courage aux lecteurs. S'ils ont un peu de patience, ils pourront avoir les critiques de ce "prochain" bouquin sous toutes les coutures par votre blog préféré (et libre de tout).

    B. Boussemart


    2 commentaires
  • "Le Figaro" vient d'annoncer un accord, par lequel groupe Auchan reprendrait les hypers de Système U, et Système U les supers (Simply Market) de groupe Auchan !!!

    Pour information : Simply Market a réalisé en 2013 un chiffre d'affaires net de 3 286 M€ ; et Système U vient de publier (comme c'est bizarre) un chiffre d'affaires TTC (hors essence) de 3,47 Mds € en 2014 pour ses hypers. Très proche ...

    Avec quelles conséquences pour les hypers Système U, et les supers Simply Market (car au niveau des supermarchés, il y a souvent des doublons entre Système U et Simply Market).

    Bonjour les restructurations des deux côtés. Avec des licenciements à la clé ... Il paraît même, selon "Le Figaro" que les hypers de Système U sont beaucoup moins performants (CA au m²) que leurs homologues d'Auchan.

    La bataille continue ; d'autant que Carrefour a annoncé en fait un chiffre d'affaires en recul pour 2014 par rapport à 2013, et il en va de même pour Casino.

    Les salariés n'ont rien à gagner dans cette lutte !!! On se demande ce que font les organisations syndicales pour se réunir enfin pour lutter contre leur adversaire commun : la grande distribution, qui va bientôt les faire bosser 7 jours sur 7, 24 h sur 24 ; comme certaines enseignes aux Etats-Unis. Il paraît que c'est ça le progrès, n'est-ce pas Mr Macron ?

    B. Boussemart


    votre commentaire
  • Bonsoir

    Deloitte vient de publier son classement "Top 250 de la distribution mondiale 2013/14", et LSA titre : Carrefour dépassé par Costco, Wal Mart toujours n° 1. Et LSA de souligner : "victime d'un effet de change en 2012, Carrefour était passé de la 2ème à la 4ème place dans le précédent classement. Cette année, c'est le dynamisme de Costco qui l'empêche de récupérer sa position. Avec 98 Mds $ de chiffre d'affaires, Carrefour reste sur le podium, derrière le distributeur américain (Costco : 105 Mds $). " ...

    Toujours pas de groupe Mulliez dans le classement ; mais Auchan, Adeo (Leroy-Merlin), Oxylane (Décathlon) et HTM Group (Boulanger). Ces 4 composantes du groupe Mulliez réalisent ensemble (en traduisant en M€ le classement Deloitte, avec 1 $ = 0,752867 €) : 47010 + 13700 + 7400 + 2790 = 70 900 M€ ; contre 74 300 M€ pour Carrefour.

    Le groupe Mulliez ne serait donc pas le second mondial (position que nous défendons dans notre classement) derrière Wal Mart (en écartant deux groupes américains spécialisés dans le commerce lié à la santé : Mc Kesson et CVS Pharmacy), puis suivraient Costco, Carrefour, Tesco (Etats-Unis) et Lidl & Schwartz (Allemagne) ... Notons d'abord que la bonne position de Costco (105 1506 M$, soit 79 170 M€) tient au fait que Deloitte, pour ce groupe qui clôture ses comptes à fin août de chaque année, prend un chiffre d'affaires aux 2/3 pour l'exercice qui s'achève fin août 2013 (102 870 M$) et pour 1/3 pour l'exercice qui s'achève fin août 2014 (110 212 M$) ! Et pourquoi ne pas faire la même chose pour de nombreux groupe ; comme Wal Mart qui achève son exercice à fin janvier de chaque année ; et pour Wal Mart, Deloitte reprend l'ensemble du chiffre d'affaires, soit 476 294 M$, et non pas les ventes de marchandises, soit 473 076 M$ (ce qu'il fait pour Carrefour, ou Auchan) !

    En fait, l'écart avec Carrefour (ici en faveur de Carrefour, à hauteur de 3 400 M€) tient au fait que le groupe Mulliez comprend bien plus de sociétés que les 4 groupes repris. Sont "oubliées" les sociétés Oosterdam (Pimkie, Orsay ...) pour 1 100 M€, Kiabi pour 1 400 M€, Agapes (Flunch ...) pour 750 M€, Tapis Saint-Maclou pour 350 M€, Jules pour 350 M€, Brice pour 150 M€, Acadie (Tape à l'œil, Top Office ...) pour 240 M€, la diversification (notamment le groupe Maisons de famille, pour 100 M€) ... ; sans oublier les participations dans Norauto, Sonepar (15% du groupe, soit 2 445 M€). ... Soit bien davantage que les 3 400 M€ évoqués.

    Par ailleurs, Carrefour va encore perdre du terrain en 2014 (voir article précédent), alors que les sociétés du groupe Mulliez vont continuer à progresser, et fortement : ce sera notamment le cas du groupe Auchan, avec la consolidation des sociétés rachetées au groupe allemand Metro, à la consolidation de la filiale chinoise ... ; sans oublier les périmètres qui continuent de s'étoffer dans les autres sociétés ; ce qui augmentera d'autant les chiffres d'affaires. L'écart va donc se creuser entre les groupes Mulliez et Carrefour.

    La presse économique - comme d'habitude - reprend sans barguigner des données approximatives, au prétexte qu'elles viennent de cabinets autorisés (sic) ! Ce n'est pas parce qu'un montage juridique (d'ailleurs contestable et contesté) sépare des entreprises qu'elles ne constituent pas un ensemble économique, très cohérent et managé comme tel. Bref, un véritable groupe.

    B. Boussemart


    votre commentaire
  • Bonsoir

    Carrefour vient de présenter son chiffre d'affaires 2014. Toutes nos félicitations, d'autant que tous les secteurs d'activité (ou presque - je me prends à exagérer comme les communicants de Carrefour) sont à la hausse par rapport à 2013.

    Pourtant, à regarder d'un peu près (et à partir du même communiqué de janvier 2014 sur les chiffres 2013 par rapport au communiqué de janvier 2015 sur les chiffres 2014) pratiquement tous les chiffres d'affaires sont en baisse. A vous de juger :

    - chiffre d'affaires France Hypers : 21 918 M€ en 2013 ; 21 671 M€ en 2014 et ça monte en 2014 ?

    - chiffre d'affaires France Supers : 13 253 M€ en 2013 ; 13 232 M€ en 2014 et ça monte en 2014 ?

    - chiffre d'affaires Proximité et autres formats : 4 556 M€ en 2013 ; 4 765 M€ en 2014 - là, ça monte !!!

    - Total France : 39 726 M€ en 2013 ; 39 668 M€ en 2014 et ça monte en 2014 ?

    - Autres pays européens : 21 790 M€ en 2013 ; et 21 728 M€ en 2014 et ça monte en 2014 ?

    - Amérique latine : 15 536 M€ en 2013 ; et 15 548 M€ en 2014 - là, ça monte et très faiblement ;

    - Asie : 7 272 M€ en 2013 ; et 7 056 M€ en 2014 et ça monte en 2014 ?

    - Total International : 44 558 M€ en 2013 ; et 44 332 M€ en 2014 et ça monte en 2014 ?

    Total général : 84 324 M€ en 2013 et 84 000 M€ en 2014 ; et ça monte en 2014 ?

    En fait, les chiffres d'affaires (TTC) publiés ce jour font apparaître la difficulté pour Carrefour de reprendre des parts de marché, qu'il s'agisse de la France ou à l'international.

    Et les boursiers n'y ont vu que du feu ; le titre a "gagné" aujourd'hui 3,93%, à 27,38 €uros. Une misère par rapport au prix payé par Arnault et Colony voici maintenant plusieurs années.

    Nous attendons avec beaucoup d'impatience la publication des résultats ; en attendant, après de telles performances brillantes, le ROC attendu serait pour 2014 de 2,38 Mds € (contre 2,238 Mds € en 2013 - comptes tout à fait officiels cette fois).

    Bon courage aux investisseurs.

    B. Boussemart

    PS du 23/01/2015 : le cours de bourse continue de grimper ; petite explication : achats importants (0,55% du capital) en positions courtes de titres (donc du spéculatif) par le fonds américain D.E. Shaw. On sait maintenant à quoi servent les injections massives de monnaie ($) par la banque centrale américaine pour relancer l'économie. Et l'UE est en train de prendre le même chemin. L'économie d'endettement a encore de beaux jours devant elle, et la spéculation avec. En attendant la prochaine crise financière.


    1 commentaire



    Suivre le flux RSS des articles
    Suivre le flux RSS des commentaires