• Article 102. Depardieu, Mulliez ... Et 125 millions d'euros de crédit d'impôt payés par les pauvres

    Le véritable propriétaire de la maison présentée comme celle acquise par G. Depardieu s'est manifesté ce soir. Afin de demander un rectificatif. Ce que nous faisons bien volontiers, avec nos excuses ... Par contre, le texte et la suite de l'article restent tout à fait d'actualité.

     

    "Gérard Depardieu à Nechin ! Si, Si !

    PRIERE D'INSERER ...

    Photos et deux lignes de texte supprimées ...

    C'est juste à côte que les salariées de chez Pimkies étaient venues lancer un appel sur France Inter à l'émission La Bas si j'y suis. Un seul coup de téléphone, qui a fait mal à ces émigrés fiscaux qui prêchent la morale financière pour les autres. C'était sous la neige, il gelait. Maintenant, ces mères de famille, ont disparu corps et bien, si elles en avaient des biens.

    Gerard Depardieu donnait donc son ami Nicolas Sarkozy perdant.
    Fallait pas être devin, ou dewil pour le deviner.
    ( La victoire de françois hollande n'a été que d'une courte tête, les Français avaient deviné que ce serait la même politique, tout pour les banquiers comme on dicte chez Dexia à Elio Di Rupo ).

    Chez nous, c'est les autres émigrés fiscaux qui vont faire la gueule, eux qui aiment tant le calme, la tranquillité, la volupté de l'argent des autres, et SURTOUT PAS LES VISITEURS !
    Faudrait pas que l'on remarque qu'ils sont rarement chez eux, cela pourrait donner des idées aux cambrioleurs, surtout au fisc français.
    Rarement des lumiéres le soir chez eux. Ils ne doivent être chez nous que dans la journée.
    Déjà qu'avec l'affaire Dominique Strauss Kahn, on soupçonnait qu'ils avaient de mauvaises fréquentations de l'autre côté de la frontière . . . . le dimanche.
    Heureusement, la nationalité Belge a été refusée à Dodo la Saumure, il y a quand même une justice pour les honnêtes gens, ceux qui sont prop sur eux.
    Pas les sans papiers devant le siège du PS à Lille aujourd'hui jeudi 8 Novembre, ou les ROMS de Cysoing, quant aux SDF ….. Français ou belges, ou autres, les honnêtes gens s'en foutent.
    Aurore Martin, elle, elle est en prison en Espagne.

    Dans sa vidéo, la RTBF nous annonce le repas d'arrivée de Gégé, (l'autre, pas le Mulliez) Gérard Depardieu dans un petit restaurant au centre du village. le lien
    Ca, c'est pour les magazines peoples.
    On est certain que Monsieur Depardieu les soirs de crachin, ira se taper une jupi et une frite à La Friterie de la Douane, ou chez Fred. Je dis une jupi, mais ce sera plutôt un bac.
    Rien que les vidanges, cela représentera une somme.

    Gérard a fréquenté des endroits comme cela, c'était il y a très très longtemps, avec des gens qui étaient comme lui à cette époque.
    Il a du les oublier, ou bien il en a peur.
    Ira t'il boire sa chope et faire un billard à la Maison du Peuple, au centre d'Estaimpuis ?

    Dés l'arrivée du soleil, vous savez, celui qui fait murir le raisin, ce sera probablement direction Estaimbourg, A la Cave de Bourgogne, ou au Relais des Ducs., entre soi c'est mieux.
    Entre les deux, il y aura l'Amitié ( le restaurant ).
    Les prix sont raisonnables contrairement à ce que déclarait Jacques Brel.
    Heureusement, à Estaimbourg il y a un parc de jeux pour les enfants.

    Il y a aussi Le Trieu de l'Ewil, c'est prés de chez lui, si c'est là qu'il vient se domicilier pas loin de la dernière maison construite avec l'argent des contribuables français dans la commune.

    Moi, personnellement, je préfère la taverne des Saules, en Belgique.
    A côté, quand j'y vais, je parle avec cet agriculteur amoureux de ses animaux.
    Il faut voir ses yeux quand il en parle.
    Il ne croit pas que le monde ait un avenir quelconque.
    Les gens sont fous qu'il dit !
    Il doit avoir raison.
    Le bling bling, c'est la mort, y a plus que ça chez nous.

    Au fait Monsieur Boussemart, qui sera le prochain à s'installer à Néchin Estaimpuis ?
    Il y a d'autres boites aux lettres fiscales en construction.

    Merci d'avoir inséré notre billet sur votre blog.

    L'Amicale des Joyeux Entartreurs de Néchin,
    GLOUP GLOUP !

    P.S. : Au cas ou un des établissements de l'ORECA cités dans ce billet veut qu'il ne soit pas mentionné, il suffit de le demander à Monsieur Boussemart."

    Merci pour le commentaire des"Joyeux Entartreurs de Néchin, qui reste de totale actualité pour les exilés fiscaux.

    Il ne faut cependant pas oublier un autre évènement important que le pouvoir socialiste a tout fait pour occulter mardi dernier : à savoir les hausses des TVA (avec une petite baisse pour les quelques produits de première nécessité : ah bon, ça veut dire qu'il y a des nécessiteux dans la Hollandie?), et un nouveau cadeau de 20 milliards pour les riches ... Mais si.

    Faites le cacul à 6% du coût salarial brut des 3 principales sociétés françaises du groupe Mulliez base 2011 : Auchan France : salaires bruts = 1342,233 M€ x 6% = 80,534 M€ ; Leroy-Merlin France : salaires bruts estimés à 480 M€ (ils ne publient que les salaires et cotisations sociales patronales) x 6% = 28,8 M€ ; Décathlon France : 261,682 M€ x 6% = 15,7 M€uros. Au total, ces trois sociétés du groupe Mulliez vont bénéficier d'un nouveau crédit d'impôt de 125 M€uros. Merci qui ?

    Ah oui, autre chose pour le grand défenseur de l'industrie française Montebourg !!! A t-il compris que l'industrie ne représente (cf son grand copain Gallois) que moins de 13% des emplois. Et qu'il fait des cadeaux à 100% des groupes français, donc à 87% des emplois qui n'ont rien à voir avec l'industrie, et qui ne sont nullement menacés de délocalisation ... Allez demander à Gérard Mulliez s'il veut délocaliser Auchan France, au profit d'un chinois ... ou d'un américain ... ou d'un Allemand !!! Mort de rire, l'argumentation du premier ministre.

    Conclusion. Je vais payer des impôts (de la TVA en plus etc ...) pour permettre à Messieurs Hollande, Ayrault et Montebourg de verser notamment 125 M€ de profit en plus au groupe Mulliez (sans qu'il lève le moindre petit doigt, et alors que le groupe vient d'être condamné pour n'avoir pas payé les temps de pause de ses salariés), première fortune de France.

    Côté occultation :

    - le rapport Gallois a été "commandé" juste après l'arrivée d'Ayrault (11 juillet, la lettre de mission) ;

    - ce rapport était bien évidemment "top secret" ; d'ailleurs, pour ce que l'on en savait, le parti socialiste avait dit qu'il n'appliquerait pas ce que sortait "Le Figaro" à longueur de pages (mais le Figaro est un journal bien informé, puisqu'il appartient à Dassault) ; en outre, le patronat était lui aussi bien informé, puisqu'il reprenait le terme "véritable écosystème" devant favoriser l'environnement capitaliste des entreprises françaises du rapport Gallois (page 20 du rapport : un écosystème accueillant") ; mais chut, c'était secret ;

    - la publication des mesures intervenait le même jour que les résultats des élections américaines ; mais ce n'est que pur "hasard" si la presse a traité la réélection d'Obama ; en sachant par ailleurs qu'entre la date de remise d'un rapport que personne ne connaissait (mais c'est un gag), un conseil des ministres a réussi à en faire la lecture en quelques heures et à en tirer non seulement des mesures très concrètes, mais un chiffrage (qui suppose de faire tourner les ordinateurs de Bercy pendant plus que plusieurs heures). On nous prend pour des c...

    - enfin, notre Président, qui revenait d'un voyage en Asie, devait être fatigué ; il a oublié ses promesses sur la TVA en cours de voyage, ou il dormait encore en conseil des ministres (le décalage horaire, qu'on vous dit - c'est plus cool, le train).

    Enfin, quant aux mesures elles-mêmes, tout pour les riches, rien pour les mécréants. C'est du "Sarkozy" pur jus. Sur les 30 milliards préconisés par Gallois, il y avait 20 milliards pour les riches et 10 millards pour les pauvres. Le président et son conseil n'ont gardé que les 20 premiers milliards. Les pauvres devront se contenter de payer la TVA pour financer les cadeaux aux riches ; et l'Etat devra encore se serrer la ceinture ... Vive la promesse sur le maintien des services publics.

    B. Boussemart


  • Commentaires

    1
    benoitb Profil de benoitb
    Vendredi 9 Novembre 2012 à 18:58

    Et ?

    Je suis preneur de toute rectification, si nécessaire

    B. Boussemart

    2
    EugeneChanau
    Jeudi 15 Novembre 2012 à 11:56

    Le crédit d'impôt que vous évoquez ne compensera pas, loin s'en faut, la hausse de la taxe de 8% à 20% sur intéressement et participation :/

    3
    benoitb Profil de benoitb
    Jeudi 15 Novembre 2012 à 12:43

    Cher Eugène

    Votre calculette doit avoir trop chauffé.

    Participation Auchan France = 90 325 611 € en 2011 ; et provisions pour prime de progrès etc : 59 531 929 € ; soit un total de 149 857 540 €uros. Participation pour Leroy-Merlin France = 58 622 000 € et Participation pour Décathlon France = 26 539 381. Par souci de "transparence", ces deux dernières sociétés ne publient que des comptes tronqués. J'applique donc environ un niveau des 2/3 en supplément pour l'intéressement ; soit respectivement : 39 108 000 € pour Leroy-Merlin et 17 693 000 € pour Décathlon.

    Au total, les montants d'intéressement et de participation atteignent pour ces trois sociétés françaises une valeur globale de 292 090 000 €. J'applique sur cette valeur le taux le différentiel entre la situation antérieure (c'était en fait 6%, le taux de 8% n'étant passé que début 2012) et le 20% indiqué, soit 14%, et j'obtiens une valeur de 40 893 000 €.

    Sans oublier que les patrons veulent faire participer leurs salariés à ce financement !!!

    Ne chipotons pas.

    D'un côté : 125 M€ de plus pour les patrons ; de l'autre : moins de 41 M€ ... Non seulement je ne perds rien du tout, mais je gagne encore en net 84 M€, alors que je réalise mes affaires en France, et que je suis dans l'incapacité totale de déplacer mes magasins français et mes clients français à l'étranger.

    Qu'en outre, je paie avec un lance-pierre mes salariés. Il faudrait bien payer avec du salaires, plutôt qu'avec de l'intéressement et de la participation. Mais je me fiche bien des retraites des mes salariés, qui ne seront payées que sur du salaire brut (hors intéressement et participation).

    Attention aux calculettes. Tout est vérifiable, même les gros arguments du patronat.

    B. Boussemart 

    4
    21
    Jeudi 15 Novembre 2012 à 22:24

    M. Boussemart, pourriez-vous expliquer un peu plus comment vous arrivez à ce montant de 125 millions ?

    merci

     

    5
    benoitb Profil de benoitb
    Jeudi 15 Novembre 2012 à 23:49

    Excusez-moi ; j'ai été trop rapide dans l'explication.

    Pour baisser le coût salarial, il y a deux possibilités : soit vous baissez les cotisations sociales calculées sur les salaires bruts (part salariale et part employeur). Comme il y a moins de cotisations sociales, le coût du travail diminue, et les bénéfices augmentent.

    Par exemple, vous vendez un produit 100 € ; vous avez 60 € de matières premières, de sous-traitance extérieures, de frais divers (assurances, pub, entretien, transport ...) ; votre valeur ajoutée est donc de 40 €. De cette valeur ajoutée, vous devez déduire essentiellement ensuite les salaires, pour obtenir un profit brut (qu'on appelle excédent brut d'exploitation). Si les salaires sont de 27 €, votre excédent brut d'exploitation sera donc de 13 €. Si le gouvernement décide d'aider à hauteur de 6% des salaires bruts, il a donc deux solutions :

    - soit il baisse les cotisations sociales à hauteur de 6% des salaires bruts. Dans notre exemple, le coût salarial total de 27 € se décompose entre 17 € de salaires bruts (soit, pour le salarié : 15 € de salaire net, 3 € de cotisation sociale, part salariale) et 9 € de part patronale des cotisations sociales. En appliquant le rapport Gallois, le partage aurait été de 1/3 pour le salarié et 2/3 pour l'employeur. Donc, les cotisations sociales salariales baissaient de 6% sur le brut, soit 6% de 18€ = 1,08 ; et le salarié obtenait une baisse de ses cotisations de 0,36 € , et les cotisations sociales patronales de 0,72 €. Au total, le coût salarial passait donc à 27- 1,08 € = 25,92, et l'excédent brut d'exploitation augmentait de 1,08 €, soit passait à 40 - 25,92 = 14,08 €. Les salariés gagnent plus en salaire net, et les patrons obtiennent une baisse de leur charges au global de 1,08 €. Ensuite, ces patrons font ce qu'il veulent du 1,08 € en moins de coût salarial. Ils peuvent augmenter leur bénéfice final, baisser leur prix de vente etc... Cette baisse du coût salarial est largement illusoire : dans l'exemple, si l'entreprise répercute totalement la baisse de coût sur le prix de son produit, ce dernier ne peut baisser que de 1,08 €, c'est à dire à 98,92 €. Si le gouvernement veut ainsi faire concurrence à des chinois, des coréens, des indiens, et même des marocains ou des tunisiens, il se trompe, car l'écart de salaires est bien plus important. Et ce n'est pas sur cet aspect du coût salarial que les firmes françaises peuvent espérer concurrencer les produits chinois etc... C'est donc du baratin afin de contribuer à l'augmentation, encore et encore des profits.

    - soit il ne baisse pas les cotisations sociales, mais reverse directement à l'entreprise le 1,08 € de baisse du coût salarial : le crédit d'impôt est un impôt en moins. Si vous deviez payer 7 € d'impôt, vous ne devez plus si vous obtenez ce crédit d'impôt payer que 5,92 €. Et c'est l'entreprise qui bénéficie de la totalité de la baisse des cotisations sociales (rien pour le salarié). Et ce gouvernement se dit socialiste !!! Bien mieux, si vous ne payez pas d'impôt, l'Etat va vous faire un chèque de 1,08 €. Merci Monsieur Hollande. Vous avez bien mérité des sourires de Mme Parisot, et du MEDEF.

    Et qui va payer la TVA pour financer ces bénéfices directs reversés sans aucune contrepartie aux entreprises, à toutes les entreprises, et pas seulement aux entreprises industrielles menacées de délocalisation (on vient de voir de toute manière que c'est illusoire dans ce cas là)? Les masques sont tombés après six mois. Au moins, Mitterrand avait attendu deux années.

    Les salariés savent ce qu'il leur reste à faire : comme en Grèce, en Espagne, en Italie etc ... Il faut seulement espérer qu'en France, les forces syndicales aient compris, ou soient moins corrompues par les petites parcelles de pouvoir que leurs apparatchicks (petits ou grands) obtiennent en bradant à longueur de journée les intérêts de ceux qu'ils sont censés représenter. Idem. pour le PS et ses alliés.

    B. Boussemart

     

    6
    EugeneChanau
    Vendredi 16 Novembre 2012 à 10:57

    Le crédit d'impôt ne sera appliqué qu'en 2014, tandis que la hausse de la taxe Intéressement/Participation s'applique dès 2013, non ?

    Et seulement sur les salaires inférieurs à 2,5xsmic, donc pas sur 100% de la masse salariale (les salaires des CDR avec un peu d'ancienneté, et tous les cadres au dessus de CDR).

    Donc je crains que nos primes (déjà bien basses ces deux dernières années) prennent un bon coup de rabot en 2013. 

    7
    benoitb Profil de benoitb
    Vendredi 16 Novembre 2012 à 12:57

    Certes pour 2013 et 2014. Faut-il remuer le couteau dans la plaie en vous donnant les salaires moyens par emploi d'Auchan France (je ne parle pas de Groupe Auchan, le holding, ni d'Immochan, ni des cadres qui bénéficient des stock-options etc ...), de Leroy-Merlin France et de Décathlon France ? Donc, la masse salariale (95%) sera concernée.

    Surtout, vous semblez oublier que le supplément ne sera pas impacté totalement en 2012. Et qu'en tout état de cause, les premières mesures étaient des décisions portant sur une certaine idée d'équité sociale, qui avaient été appliquée avant ce nouveau "volet fiscal" ; pour partager l'effort demandé dans un premier temps à tout le monde en France. Ce qui n'est plus du tout le cas maintenant.

    Et enfin, vous taisez le fait que l'intéressement et la participation ne vont pas se retrouver dans vos salaires. Au lieu de râler sur la baisse de vos primes, vous feriez mieux de demander des hausses de salaires qui se retrouveront dans vos retraites. Si vous êtes cadre, vous vous en fichez, parce que vous avez obtenu des niveaux de primes vous permettant d'économiser (et très relativement d'ailleurs - voir les privilégiés des stock-options et autres actions gratuites) ; ce qui permettra de couvrir votre différentiel de retraite (et en n'oubliant pas que vous êtes probablement propriétaire, que vous n'aurez pas à payer de loyer etc...). Ce qui est loin d'être le cas pour la grande majorité des salariés qui vont se retrouver à 62-64 ans avec une retraite très faible, à la limite du seuil de pauvreté.

    Si c'est cela que vous souhaitez pour la France et ses salariés, c'est un choix. Ce n'est pas le mien.

    B. Boussemart

    8
    benoitb Profil de benoitb
    Jeudi 13 Décembre 2012 à 18:29

    Les anciens commentaires 1 et 3 ont été retirés suite au rectificatif concernant le domicile de G. Depardieu, qui n'était pas celui indiqué. Nous prenons acte, et nous conformons à ce que nous disions dans le commentaire 1 ci-dessus. Pour le reste, aucun changement ; bien au contraire, depuis les derniers évènements Mittal.

    B. Boussemart

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :