• Article 218 - Le contrat de travail "agile" et le nouveau test libéral pour Hollande

    Bonjour

    Vous avez entendu ce Week-end de nombreux commentaires sur ce contrat de travail "agile", qui permettrait à tout employeur de licencier comme il veut ses salariés. Ces malheureux chefs d'entreprises sont en effet traumatisés par l'exigence de justifier leurs décisions de licenciements, et sont confrontés à des décisions de prud'hommes. Ils ne veulent plus prendre de risque financier sur l'emploi.

    Bien. Mais j'avais toujours appris lors de mes études d'économie que l'entrepreneur libéral méritait son profit (c'est ce qui le distingue du prêteur qui veut un intérêt pour l'usage de son argent) parce qu'il prenait un risque. C'est la fonction de l'entrepreneur schumpétérien : révolutionner les modes de production par l'innovation, en prenant des risques sur les moyens (techniques, humains ...) permettant une offre distinctive (nouveaux produits ou services ...). L'entrepreneur, c'est celui qui prend un risque pour le capital qu'il investit.

    Donc, nos nouveaux entrepreneurs ne veulent plus prendre de risques. Eux qui critiquent la fonction publique ; pas de risque sur le contrat de travail, pas de risque sur le coût du travail (pas de charges sociales patronales sur un salaire brut jusque 1,3 SMIC - ce devrait être un nouveau dispositif du Xième plan d'Hollande pour lutter contre le chômage ...) ... Ils vont bientôt devenir adeptes de la planification à la soviétique en exigeant des consommateurs qu'ils achètent obligatoirement leurs produits sous peine de sanction. Ils y sont d'ailleurs presque, à partir de positions oligopolistiques conquises dans de nombreux secteurs, avec une concurrence réduite au minimum, des ententes sur les produits, les prix ...

    En fait, ce contrat de travail "agile" est le nouveau ballon d'essai du patronat, destiné en réalité à faire avaler la pilule du barème qu'il essaie d'imposer pour les indemnités décidées par les prud'hommes. Avec la bonne vieille tactique de "demander plus" pour effrayer, afin d'obtenir moins (en fait l'objectif réel), ce qui permettra aux politiques et aux syndicats d'afficher une nouvelle victoire contre le patronat, alors qu'il s'agira d'une capitulation en rase campagne (Macron 1 avait été retoqué par le conseil constitutionnel sur ce dispositif des prud'hommes).

    Nos chers libéraux sont indécrottables. Beaucoup de libéralisme pour les autres, et le maximum de protection pour eux. Le risque, c'est pour les salariés, pas pour eux.

    Vive les nouveaux emplois "Hollande/Macron". Par petits pas, le code du travail pour lesquels les salariés ont lutté pendant des décennies va bientôt être vidé de toute substance. Le social-libéralisme est dépassé par le libéralisme pur et dur. Et surtout, ne bougez pas le petit doigt : l'état d'urgence est là, pour une durée ... indéterminée. On sait maintenant à quoi ça sert ! Et il s'agit de renouveler la flamme de la peur avec toutes les commémorations ... alors que les franciliens préfèrent aller aux soldes plutôt que Place de la République ... Mais ce sont des lève-tard, d'après Anne Hidalgo. Une petite larme à la "Obama" peut-être ?

    B. Boussemart


  • Commentaires

    1
    Anna
    Mercredi 13 Janvier 2016 à 09:08

    Et allez , ça continue !!!

    Voilà les syndicalistes menacés de prison maintenant!!

    Hier ,on a demandé des peines exemplaires contre les  syndicalistes "good hears" qui défendaient leur emploi , leur vie , tout simplement . . Les patrons se frottent les mains .

    Attention messieurs du gouvernement et du medef , la roue pourrait tourner aussi vite dans l'autre sens et adieu les belles chemises et les beaux " costards" ! A force de tirer sur la corde ,elle pourrait casser ....

    2
    Lundi 18 Janvier 2016 à 23:13

    NE MANQUER SOUS AUCUN PRETEXTE !

    Cérémonie de prix des VICTOIRES DES AUTODIDACTES 2015 - Ce jeudi 21 janvier, à partir de 18h30 au Colisée de Roubaix - Débat inédit entre Gérard Mulliez, fondateur d'Auchan et Michel Leclercq Décathlon ce - #VDA15

    Créées en 1989 par le Harvard Business School Club de France et co-organisées par Mazars, les Victoires des Autodidactes récompensent des entrepreneurs ou cadres dirigeants autodidactes qui se distinguent par leurs résultats, leur dynamisme et leur capacité de développement sur les marchés nationaux et internationaux.

    Si vous souhaitez participer à la nouvelle édition, veuillez contacter France Michiels par e-mail à VDAlille@mazars.fr .

    Remise des prix ce jeudi 21 janvier, à partir de 18h30 au Colisée de Roubaix

    Ça commence à 18h30 ce 21 Janvier 2016.
    Ça se passe au Colisée de Roubaix,
    31 Rue de l'Epeule
    59100 Roubaix
    Département du Nord

    Un badge vous sera remis au stand Mazars à l'accueil du Colisée.
    1. Retrouvez-nous sur www.mazars.fr/vdaregionnord 
    2. Merci d'utiliser le hashtag #VDA15, pour une meilleure visibilité sur les réseaux sociaux.

    http://www.mazars.fr/Accueil/News/Dossiers-Zoom-sur/Mazars-partenaire-des-Victoires-des-Autodidactes/Les-laureats-precedents/Victoires-des-Autodidactes-Region-Nord

    Source : http://www.campuslille.com/index.php/l-agenda/evenement/1327-ceremonie-de-prix-des-victoires-des-autodidactes-2015-le-jeudi-21-janvier-a-partir-de-18h30-au-colisee-de-roubaix-debat-inedit-entre-gerard-mulliez-fondateur-d-auchan-et-michel-leclercq-decathlon-ce-vda15

    C'est avant tout sur Instagram et Twitter, il ne faut pas attendre des autres qu'ils viennent vous féliciter de votre réussite (citation de . . . . )

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :