• Article 242 - Les résultats du 1er semestre 2016 Auchan, Carrefour et Casino

    Bonjour

    Vous trouverez  dans la pièce jointe l'analyse des comptes publiés par Auchan, Carrefour et Casino pour le 1er semestre.

    J'en profite pour insister sur deux faits liés aux informations devant être publiées sur les entreprises :

    - la loi Macron devait obliger les greffes à transmettre les comptes annuels gratuitement, via l'INPI. Le décret d'application a été publié; il n'est toujours pas suivi d'effets ; et je paie toujours à Infogreffe des comptes "gratuits" - Infogreffe va devoir rendre des comptes devant la justice.

    - les greffiers et les procureurs sont toujours aussi laxistes à l'égard des sociétés du groupe Mulliez qui ne publient pas leurs comptes. Signalons : pour les comptes 2015 non publiés : Consofond, Restag, Surestag, Tapima, Surtapima, Corot, Surholympiades, Kiabi Europe, Kiabi  International, Bunsha, Bunsha International, Auchan Holding (sociaux), Auchan Retail  International, Tapis Saint Maclou, Décathlon, Décathlon France pour les principales sociétés ; pour les comptes 2014 et 2015 non publiés :  Jules, Brice, Valma, Mobivia Groupe ; aucun compte publié pour Sodival et Socultur (Cultura) ; Ausspar (depuis 2004!), HTM Group et ses filiales (Boulanger...) : depuis 2010 ...

    Vive l'entreprise qui fait ce qu'elle veut, même hors la loi !!!

    Pour l'analyse :

    Télécharger « 2016-AuchanCasinoCarrefour-S1.pdf »

    Bonne lecture

    B. Boussemart

     

     


  • Commentaires

    1
    Jeudi 13 Octobre 2016 à 07:20

    Des entrepreneurs carolos contre Leroy Merlin au tribunal de commerce de Lille RTBF, Luciano Arcangeli, Mercredi 12 octobre 2016
    http://www.rtbf.be/info/regions/hainaut/detail_des-entrepreneurs-carolos-contre-leroy-merlin-au-tribunal-de-commerce-de-lille?id=9428330

    Trois entrepreneurs dont deux issus de la région de Charleroi, ont assigné devant le tribunal de commerce de Lille, en France, le groupe ADEO et le géant de la distribution Leroy Merlin France pour avoir rompu unilatéralement un accord de confidentialité. Mais aussi et surtout pour avoir pour le moins utilisé, sans dédommagement, une technologie mise au point par ces entrepreneurs carolos. Ces derniers ont donc décidé de ne pas se laisser faire.

    Nous avons mené notre enquête et celle-ci nous plonge dans le monde des objets intelligents et de la domotique. C’est déjà le cas et cela le sera encore plus dans le futur: nos machines à café, nos radiateurs, nos machines à laver ou nos frigos seront contrôlés à distance à partir de notre smartphone.

    Cette technologie-là, l’IOT (Intelligent Object Technology), trois entrepreneurs, regroupés sous l’appellation LEA, la maitrisent au point d’avoir été pendant plusieurs mois accompagnés par le groupe Leroy Merlin et la direction technologique du groupe Adeo, propriétaire de la marque Leroy Merlin, indéniablement intéressées par une technologie taillée sur mesure pour leurs besoins commerciaux.

    Naïveté ?
    Le groupe Leroy Merlin souhaite incorporer des puces électroniques intelligentes dans des objets qu’il entend commercialiser dans ses magasins et surtout élaborer le standard qui servira à toutes les autres marques européennes. Cela concerne des millions d’objets. Et les Carolos sont donc confiants. Ils investissent pour développer la technologie et le savoir-faire.

    Pendant des mois, les entrepreneurs de Charleroi vont collaborer avec les représentants du groupe français. Les rencontres s’enchainent et les échanges de mails sont quasi quotidiens (plus de 850 mails sont dans le dossier) jusqu’à la mise au point du prototype. Mais, au terme de la réalisation, et malgré les accords de confidentialité signés par toutes les parties, les demandeurs français vont couper court à toute négociation ultérieure et refuser tout paiement. Fin de discussion. C’est la catastrophe pour LEA dont le rêve d’une plus-value s’envole.
    Au même moment, en janvier 2016, l’un des directeurs de Leroy Merlin, celui qui était précisément en relation avec le groupe LEA, présentait l’innovation, (ndlr ou à tout le moins quelque chose qui y ressemble très fort), dans un salon international de Las Vegas et y remportait le premier prix.

    Pour LEA et les entrepreneurs carolos c’est la douche froide. Emmanuel Yannikos, est l’un des trois entrepreneurs qui a pris la nouvelle comme une gifle: "Ils, les gens de Leroy Merlin France, nous ont fait travailler pendant près d'un an et demi sans la moindre rémunération. Il est clair qu'ils nous promettaient en échange un contrat commercial à long terme, un investissement important de leur part dans une prise de capital de notre société momentanée baptisée LEA, ou de nos sociétés, puisque LEA, c'est un groupe de trois entreprises. C'était en fait une carotte qu'ils nous montraient devant notre nez. Nous avons été dupés car, en fait, ils nous montraient cette carotte pour absorber nos connaissances. Et quand nous avons commencé à insister pour officialiser le contrat promis, tout s'est subitement annulé et, là, nous avons découvert une série de manigances indignes d'un groupe comme Leroy Merlin, indigne de la charte des valeurs qu'ils mettent en évidence sur leur site internet. Ils ont pris nos études et les ont livrées à des sociétés concurrentes aux nôtres, en rompant de la sorte les accords de confidentialité. Et là, il faut bien l'admettre, on s'est réveillé et on a pris une grosse claque. Ensuite, sur base de tous les éléments à notre disposition, nous avons donc porté plainte devant une juridiction française."

    Réaction de Leroy Merlin: par communiqué
    Voilà de sérieuses accusations qu'il appartiendra au juge d'étayer. Nous avons donc tenté à plusieurs reprises de joindre les représentants de Leroy Merlin. Aucune déclaration n’a été acceptée sous la forme d’interview. Toutefois, un communiqué transmis par courriel via leur porte-parole, nous a fait savoir de manière laconique la position du groupe français et de sa société mère ADEO :  " Comme vous le savez, Leroy Merlin et ADEO ont été assignées devant le tribunal de commerce de Lille par les trois entrepreneurs (LEA) avec lesquels des négociations avaient été engagées. Ces négociations n'ont pas abouti. Leroy Merlin et ADEO ne désirent pas commenter des différends pour lesquels la justice a été saisie. Par ailleurs, je peux vous assurer que notre éthique et nos valeurs, nous conduisent à respecter la confidentialité inhérente à chaque nouveau projet. Sincères salutations. "

    La balle est désormais dans le camp des experts et probablement des enquêteurs car le problème est tel, et les enjeux commerciaux d'une ampleur telle, qu’il ne s’agit certainement pas d’une simple petite affaire de plagiat ou de vol de technologie.

Notre enquête nous a permis de découvrir que les innovations apportées par les entrepreneurs du groupe LEA avaient, bien avant la rupture du contrat de confidentialité, été transmises à des sociétés concurrentes, ni belges ni françaises, agissant pour le compte d’un donneur d’ordre français afin de  vérifier le fonctionnement de la technologie élaborée par LEA.

    Les avocats des différentes parties vont avoir du boulot. L'audience est fixée au 24 novembre au tribunal de commerce de Lille.


      • TITINE
        Vendredi 21 Octobre 2016 à 16:40

        C' est à quelle heure l'audience au T G I de Lille , car c' est mon seul jour de libre en Octobre et  j' habite  à 8 mn en métro .

        Quand on invente un bidule , on le depose à l' INPI , avant de discuter et de signer un protocol avec des personnes sans doute sérieuses comme mes 3 carolus ou lascars  en Novembre 2014 ! En affaire , faut prendre des precautions .

    2
    Erwan
    Dimanche 16 Octobre 2016 à 20:27

    Bonjour à tous,

     

    Merci André pour cette info qui vaut son pesant d'or.

    On n'arrête pas le progrès! Surtout lorsqu'il s'agit de spolier quelqu'un et de s'en mettre plein les poches, de l'argent j'entends.

    Affaire à suivre.

     

    Il y a quelques jours, sur certains sites a été annoncé la mise en commun d'achats de produits électroménager par Auchan et Boulanger.

    Très prochainement, dans le même ordre d'idée, sera probablement annoncé l'achat en commun de produits automobile, d'articles de sport, de vêtements, de chaussures, de bricolage, etc entre Auchan et les autres enseignes du groupe Mulliez.

    Ils découvrent l’existence de l'eau tiède.

    Ces regroupement à l'achat, pour faire baisser les prix... à l'achat par effet de masse bénéficieront-ils aux clients? Peu probable, il vaut mieux laisser les concurrents le faire et continuer à engranger de la marge et pleurer sur le chiffre d'affaires perdu a cause de: "on vous le dit", de clients nomades et infidèles.

    Depuis l'achat chez les fournisseurs jusqu'à la vente en magasin, comment va s'articuler ce(s) montage(s)?

    J'ai ma petite idée sur la question, mais vous me permettrez pour le moment de ne pas l'exposer, c'est tellement tordu que s'ils n'ont pas eu l'idée, je m'en voudrais de la leur avoir "soufflé à l'oreille".

    Je suis persuadé que des "espions" consultent régulièrement ce blog et les commentaires.

    Merci à Monsieur Boussemart de nous apporter des renseignements sur ce qui se passe dans la nébuleuse Mulliez.

    Et également de gens de la même trempe.

    Erwan

      • TITINE
        Vendredi 21 Octobre 2016 à 16:46

        Je ne suis pas un espion , mon adresse e-mail peut être vérifiée facilement par Mr Boussemart . Mais c' est vrai que les personnes de la galaxie viennent s'informer , car les articles de Benoit valent d' être lus. 

      • Erwan
        Samedi 22 Octobre 2016 à 10:43

        Bonjour Monsieur Boussemart,

        Bonjour TITINE,

        Bonjour à toutes et à tous,

         

        Titine, ce n'est pas vous que je visais dans mon propos car:

        - J'ai envoyé mon post le Dimanche 16 Octobre

        - Votre réponse concernant l'affaire avec Leroy-Merlin date du vendredi 21 Octobre.

        Dont acte

        Même par anticipation il m'était donc impossible de vous qualifier d'espion, puisque lorsque j'ai écrit mon message, le vôtre n'y était pas. CQFD

        Je suis entièrement d'accord avec vous, les ouvrages, et le blog de Benoît, sont des mines d'informations importantes et très intéressantes (ce n'est en aucun cas un maniement de brosse à reluire).

        Bien sur, il va de soi que des espions de la nébuleuse Mulliez consultent régulièrement les posts de benoît et les commentaires mis par les uns et les autres. Pas de commentaires supplémentaires même si....

        Erwan

    3
    Dimanche 23 Octobre 2016 à 20:40

    Bonjour Titine yahvé ka

    8mn, c’est un peu juste pour aller à Lille, place Rihour quand on habite Croix.
    Prévoyez une marge de sécurité.
    On voit tout de suite que vous n’avez pas l’habitude des transports en communs, enfin, je veux dire se déplacer d’un point à un autre, autrement qu’en voiture. Attention, le métro va dans 2 directions, vers Lille et vers Roubaix Tourcoing.
    Ne vous trompez pas, Roubaix Tourcoing c’est pas votre galaxie. Prenez vers Inno.

    Pour ce qui est l’heure de l’audience, je constate que vous n’avez pas l’habitude de faire grand chose, et commander sur auchan.fr doit entrainer quelques surprises.
    Un coup de téléphone au Tribunal, une consultation sur le web, devraient vous renseigner afin d’occuper votre soit disant seule journée libre d’Octobre.
    Cela risque d’être long, puisque vous écrivez « TGI de de Lille », ce qui n’est pas le bon tribunal, cité dans l'article.
    Demandez donc à votre secrétaire de s’en occuper, vous ne semblez pas avoir l’habitude de ce genre de chose, trop compliquée pour vous, probablement, c’est ça quand on appartient à la galaxie.
    On s’y croisera peut être, si vous arrivez à venir vous libérer.

    L’audience du tribunal peut d’être intéressante.
    Il faut cependant se méfier.
    Les avocats de la famille travaillent avec les dossiers qu’on leur fournit, et c’est pas brillant, leurs plaidoiries s’écroulent facilement.
    (Cf. Tribunal de Lys Lez Lannoy, ce 13 Octobre, ramassage de l'avocat auchan à la petite cuillère).

    Les Carolos, ces lascars, à votre place je me méfierai, c’est des gens sérieux.
    La commission européenne et le Canada viennent de l’apprendre à leur grande surprise.
    Ils font pleurer les ministres canadiennes.

    Pendant qu’on y est, puisque vois appartenez à la Galaxie, n’hésitez pas à nous faire une présentation sur la réactivité des entreprises dont vous êtes actionnaires.
    Mail du 8 octobre 2016, Administration des Zachats :
    « Toutes vos demandes de créations de bons de commande pour TOUTE L'ANNEE 2016 (toutes prestations démarrées en 2016, frais de déplacement, astreintes, maintenances, hébergements, honoraires ...) doivent parvenir à ………..  pour le lundi 7 novembre au plus tard. »
    « Les demandes d'achats 2016 doivent, elles,  parvenir aux contrôleurs de gestion avant le 14 novembre 2016. »
    Ouaf !
    Durant les deux dernier mois de l’année, à auchan, il ne peut rien se passer, c’est pas possible.
    Quel monstre administratif et bureaucratique cet univers familial !
    5 niveaux de signatures pour les achats de plus de 10 000 euros.
    Il y en a des contrôleurs de gestion à faire vivre, sur la galaxie, ils se reproduisent entre eux, c'est pas possible !
    En 2017, rajoutez un ou deux niveaux, n’oubliez pas.

    Allez, je vais être gentil, 3 bonus gratos pour vous :
    - Une trés bonne nouvelle.
    Vous allez avoir un bel héritage d’un grand-oncle inconnu. Abonnez-vous à « Mieux vivre votre argent ».

    - Pour l’admirateur d’hergé, le papa de Tintin, que vous semblez être :
    Une image originale que vous pouvez diffuser, afficher, sans craindre les foudres de la fondation hergé / moulinsart, le Lien.
    (Allez y sans craintes, Monsieur Boussemart a vérifié le lien, c’est un pro, lui.)

    - La vie de tintin, la vraie vie de tintin le lien

    Quand vous passez voir les membres de la famille qui sont sur Uccle, passez au cimetière de Dieweg (superbe petit cimetiére), et faites comme les Bruxellois, buvez une bierre sur sa tombe.
    Bien que les bouteilles soient consignées, la tradition est de la laisser sur la tombe. En Belgique, une bouteille consignée se dénomme une "vidange"

    Bonne Journée,
    André, un voisin de la famille

    4
    Erwan
    Lundi 24 Octobre 2016 à 17:43

    Bonjour à toutes et à tous,

    Bonjour Benoît,

    Bonjour André,

     

    Et pan!

    Dans les dents!

    Voilà une remarque qui vaut sont pesant de caramels mous...pour les dents...

    Bravo et merci, d'autres infos...

    Super!!

    Une question, ma curiosité a été éveillée:

    En référence à votre remarque, qu'y a-t-il de "beau" à voir dans mieux vivre votre argent?

    Modeste salarié de base d'une entreprise de cette nébuleuse, je m'aperçois qu'on nous demande toujours plus de sacrifices, que les salaires sont au plus bas, pensez que la grille du minimum est, un comble, inférieure au SMIC. Que les primes sont réduites à peau de chagrin. Mais que les versement de dividendes aux actionnaires familiaux se portent excellemment bien.

    Toute une bureaucratie inactive, qui se crêpe le chignon pour un oui pour un non. Je comprends mieux où passent les frais, ceux qu'on nous demande de réduire, comme si au niveau des employés de base c’était possible.

    Bientôt d'autres nouvelles, on vous le dit, des économies à grande échelle sont en train d'être testées. Mais bien sur, on y croit.

    Nul ne s'attaque aux véritables problèmes, ils sont pourtant identifiés, et d'une simplicité quasi enfantine à résoudre. Il suffit d'abord qu'il un ait un pilote dans l'avion, d'un peu de bon sens, d'une bonne dose de volonté et surtout d'une... zut, je risque d'être grossier.

    Ces gens sont des monstres, ils se revendiquent chrétiens, mais qu'ils lisent, et comprennent surtout ce qui est écrit dans les Évangiles. Dans un de ses ouvrages, Benoît fait référence à Saint Matthieu.

    S'il existe, il iront tous griller dans les flammes de l'enfer. Je ne sais plus dans quelle partie de la Bible est écrit au sujet de l'argent et de l'avare pieux (le Fol Dives): "tu ne peux servir deux maîtres à la fois.

     

    Erwan

    5
    Erwan
    Jeudi 27 Octobre 2016 à 17:34

    Bonjour à tous,

     

    Dernière info concernant l'achat en commun par Auchan et Boulanger.

    Seul Boulanger aura la main pour ces achats en gros et en commun.

    Bien sur il y a de fortes probabilités pour que ça ne soit pas un service gratuit, et qu'il y ait des refacturations, car ça on sait faire dans la famille.

    Résultats:

    - Pour Auchan cela engendrera une ligne de frais supplémentaire.

    - Donc pour les salariés moins d'intéressement, de participation, et de revalorisation de patrimoine.

    - Peu probable que le client voit baisser le prix des équipements électroménagers dans les linéaires. La différence ira, comme je le mentionne dans un post précédent ci dessus, dans les poches de vous savez qui.

     

    A suivre

     

    Erwan

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :