• Article 266 - Thiébault Dromard (Challenges) cire les pompes de Bernard Arnault

    Bonsoir

    Je viens de lire dans Challenges du 29/03/2018 un papier (chiotte) de Thiébault Dromard sur le documentaire d'hier soir de FR3 à propos du grand homme Bernard Arnault ; ce monsieur (qui n'a rien d'un journaliste) indique à la fin de ses critiques (sic) : "Pièces à conviction fait dire que LVMH ne crée pas d'emplois. Il suffit de se plonger dans le rapport annuel pour constater que le numéro un du luxe mondial a recruté 33 200 personnes en CDI dans le monde l'an dernier dont 4 111 en France (le groupe a annoncé hier l'ouverture prochaine de deux maroquineries qui vont créer 500 emplois en France l'an prochain). En 25 ans, les effectifs du groupe ont été multipliés par 5 pour atteindre 140 000 personnes aujourd'hui".

    Comme je suis clairement responsable du calcul des emplois dans ce documentaire, où j'indique que Bernard Arnault n'a jamais créé un seul emploi, il faut expliquer le calcul au sieur Dromard (niveau maternelle revisitée par Macron ; il a dû sécher les cours).

    D'abord, où sont les 140 000 personnes dont parle Dromard, l'immense journaliste d'investigation, spécialisé en économie chez Challenges ? Le rapport LVMH sur les comptes 2017 (document de référence, page 81) indique 145 247 emplois fin 2017 (effectifs total CDI et CDD), pour un effectif de 128 637 Equivalent Temps Plein en 2017. Les mêmes documents de référence donnaient en CDI et CDD respectivement 134 476 emplois à fin 2016 (page 75) et 125 346 emplois à fin 2015 (page 71). Soyons encore plus précis : ce total des emplois se répartit entre CDI et CDD, et comprend des salariés à temps partiel ; pour ces données : total, CDI, CDD ; temps partiel, nous avons respectivement :

    - en 2015 : 125 436 ; dont 112 319 CDI et 13 027 CDD ; 24 363 à temps partiel ;

    - en 2016 : 134 476 ; dont 119 970 CDI et 14 506 CDD ; 27 423 à temps partiel ;

    - en 2017 : 145 247 ; dont 129 366 CDI et 15 880 CDD ; 27 875 à temps partiel.

    Dans le monde, le nombre total de CDI du groupe Arnault est passé de 119 970 à 129 366 entre 2016 et 2017 : où sont les 33200 personnes annoncées par Dromard ? Il a dû abuser sur l'alcool ou la fumette pour voir 3 fois le nombre de pseudo créations d'emplois ... Car en plus, il s'agit bien de pseudo créations d'emplois (voir ci-après notre second point). S'il s'agit de l'écart entre 2015 et 2016, le multiplicateur est encore plus important ; là, c'est alcool et fumette !

    Pour la France, la création d'emplois (il n'y a aucune distinction entre CDI et CDD) est calculée en fin de chaque année : les emplois sont passés de 23 150 en 2015, à 26 970 en 2016 et à 29 578 en 2017. L'écart est considérable ... Le brave grognard Dromard peut ici sortir l'artillerie "Arnault" (voir la déclaration de Bernard Arnault en 2015 dans son autre journal (Les Echos), dont nous parlons dans le documentaire, où il se vantait d'avoir "la volonté d'embaucher tous les ans près de 3000 personnes" (Les Echos du 28/10/2015).

    Paru tenu ? Entre 2015 et 2016, l'emploi du groupe LVMH en France augmente (voir ci-dessus) de 3 820 emplois ; c'est le monde merveilleux de Bernard Arnault et de son cireur de pompes Dromard. La réalité est tout autre ; il est en effet mentionné (en petites lettres, mais Dromard a également dû sécher les cours de français) en page 75 du document de référence 2016 que "la hausse des effectifs dans la division "Autres activités" s'explique par l'intégration au 1er janvier 2016 du groupe Parisien" qu'Arnault vient de racheter ; cette hausse des "autres activités" fait passer l'emploi de 2 068 en 2015 à 5 116 en 2016. Déjà plus de 3 000 emplois pseudo créés viennent en fait d'un rachat. Aucun impact sur les emplois de l'économie française : ce ne sont pas des créations, mais des transferts d'emplois d'un groupe vers un autre. Dans le détail, nous avions vérifié dans le document qui était sur la table et que je tiens bien évidemment à disposition de tout à chacun, il y avait en France en plus au moins 496 emplois sous la société "Le parisien", 189 emplois sous la société "Team Diffusion" et 1 766 emplois sous la société "Proximy" ... Cela, sieur Dromard, c'est du travail d'investigation, et pas de la com. reprise telle quelle de groupe Arnault !

    Mais direz-vous, entre 2016 et 2017 ? Là, c'est 2 608 emplois en plus pour la France. Là encore, sieur Dromard, il faut un peu se réveiller et préparer sérieusement ses dossiers. Il est indiqué dans le rapport 2017 (en page 81) que la hausse des effectifs dans les activités "Mode et maroquinerie" s'explique par l'intégration de Christian Dior Couture. Donc, ces effectifs viennent de la filiale Dior de Groupe Arnault, qui l'a refilée à LVMH en 2017, réalisant à cette occasion une superbe plus-value, payant en fait une grande partie du rachat des titres Dior pour monter à son capital. Il suffit de lire ce blog. Donc, sieur Dromard, nul de chez les nuls !

    Je peux remonter plus haut si vous le souhaitez ... Notamment, lors du rachat du groupe Agache-Willot (voir le livre que j'ai publié avec mon collègue Rabier à la Fondation des Sciences politiques sur le groupe à l'époque) ... Et que reste-t-il des emplois repris dans Boussac-Saint-Frères, des licenciements et fermetures de sites textiles etc .. sans oublier Peaudouce. Au lieu de lire et de tresser des louanges aux ouvrages de votre complice Gobin, vous feriez mieux de lire mon dernier ouvrage sur "Grandes fortunes, banquiers, politiciens ... La collusion des pouvoirs face à la crise". Editions Estaimpuis.  Vous pourrez y trouver en pages 286 et 287 une analyse de l'emploi du groupe LVMH. Ce qui évitera de déblatérer des bêtises.

    Sieur Dromard, je ne vous salue pas.

    B. Boussemart


  • Commentaires

    1
    Erwan
    Samedi 31 Mars à 15:44

    Bonjour,

    C'est ce qu'on appelle un bidouillage de chiffres.

    Selon Forbes, ce môssieur serait la le quatrième homme le pus riche du monde avec une fortune estimée à 72.2 milliards de dollars.

    Tites questions: quid de l'immense dette de son montage?

    Si l'on retire de cette valeur toute cette dette, qu'en est-il réellement?

    Que va - t -il se passer lorsque les créanciers voudront se faire rembourser?

    Il semble que môssieur Arnault distribue plus de dividendes que ne le permettent les résultats et les bénéfices, et détruit ainsi de la valeur à son machin

    Il n'est pas le seul a pratiquer de la sorte, môssieur Drahi également. Peu en ont réchappé (Nanard Tapie, Jean Marie Messier par exemple).

    A suivre?

     

    Erwan

     

    • Nom / Pseudo :

      E-mail (facultatif) :

      Site Web (facultatif) :

      Commentaire :


    2
    Dimanche 1er Avril à 20:51

    Bonsoir.

    Il arrive parfois qu’en dehors de la presse libre, il y ait des informations :
    Viviane, caissière gréviste à Carrefour : « Je gagne 950 €, pour 30 heures par semaine »
    https://www.ouest-france.fr/economie/entreprises/carrefour/viviane-caissiere-greviste-carrefour-je-gagne-950-eu-pour-30-heures-par-semaine-5658183
    Ouest France : Anne KIESEL Publié le 31/03/2018
    . . . . .
    « Carrefour a fait 773 millions de bénéfices l’an dernier, détaille Cyrille Toulot, délégué syndical CFDT, et assistant de vente au rayon bazar. Les salariés, au titre de la participation, se partagent 0,9 % de cette somme. Les actionnaires ont 45 %. Et Carrefour garde le reste. » À Langueux, dit-il, ça fait 50 € net par salarié, à condition de travailler 35 h, et de n’avoir eu aucun arrêt maladie dans l’année.
    . . . . .
    Viviane Boulin travaille 30 heures par semaine. « Je gagne 950 €. Et on dit que nous sommes bien payés, chez Carrefour ! » Quand elle a été embauchée, il y a 13 ans, on ne proposait plus de contrats de 35 heures aux caissières. « Si on veut faire 5 h de plus, c’est dans un autre rayon que le sien. Ils appellent ça la polyactivité. Je l’ai fait 2 ans et demi. J’étais à la mise en rayon des yaourts, le mardi matin, de 5 h à 10 h 15. Et ensuite je prenais ma caisse, de 11 h à 17 h. J’ai arrêté. C’était trop de douleurs. Les deux métiers sont durs. Mais, en rayon, tu soulèves beaucoup. Quand tu as trois palettes à décharger, puis qu’il faut aller en caisse et faire d’autres gestes, et tenir depuis 5 h du matin jusqu’à 17 h, c’est vraiment difficile de tenir. »

    . . . . .

    Merci Madame Kiesel

    3
    Dimanche 1er Avril à 20:54

    Re Bonsoir.

    Sur le site du Figaro, les réactions aux articles peuvent se compter par centaines.
    Thiébault Dromard  Publications et activité sur Le Figaro http://plus.lefigaro.fr/page/thiebault-dromard

    Statistiques 
Membre depuis le 17/10/2012

    Membre depuis le 17/10/2012

    
Articles (6)


    Réactions (0)

    ZERO réactions, commentaires.

    Des chiffres sans commentaire, sur la qualité des articles de ce Monsieur.

    Cordialement,

    André

    4
    Erwan
    Mercredi 4 Avril à 10:24

    Sympa les précédents messages...

    Chez Auchan ce sont les bénéfices au niveau de Auchan France dont les salariés Auchan France ont une infime part. Pas au niveau du groupe..hélas.

    Tout le reste est pour la famille actionnaire.

     3 palettes à dépoter pour les employés des rayons libre service....les pôvres.

    Ceux de la logistique Auchan, et certainement d'autres logistiques, préparent en moyenne 25 palettes par jour pour un total moyen de 4 à 6 tonnes soulevées par jour, parfois plus. 

    Et eux ne bénéficient pas de la R461 de la CARSAT ( hauteur palette de 1.80m ). Les employés logistique ont des palettes de plus de 2 mètres parfois en réception, et rarement en dessous de 1.80 m. Bonjour les TMS, les condition de travail et le non respect de la démarche PRAP.

    Merci donc de penser à eux aussi pour leur santé, elle est équivalente aux ELS.

     

    Erwan

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :