• Article 269 - Macron - ça sent le brûlé ...

    Télécharger « Macron-Australie2018.pdf »

    Bonsoir, quelques nouvelles que notre "Jupiter" (sic) ne doit pas beaucoup apprécier :

    - Air France : malgré toutes les pressions bien pensantes des médias, renforcées par le non moins bien-pensant patron de la CFDT (c'est encore un syndicaliste ???), le vote des salariés d'Air France est sans ambiguïté : ras-le-bol de la politique libérale sur les salaires : tout pour les profits et les actionnaires ; des miettes pour les salariés !:

    - SNCF : la cagnotte de soutien atteint 1 M€ : probablement (cf RTL et BFM) que les français ont ras-le-bol également des nantis de la SNCF. Les médias du pouvoir bien en mal de continuer leur désinformation. Et que fait le gouvernement ? Il négocie ... MDR

    - la manif du 5 Mai. Impossible de cacher davantage le "ras-le-bol" de la majeure partie de la population envers le macronisme. 57% de mécontents après un an de mandat ! 82% contre l'augmentation de la CSG ; 70% de mécontents pour le remplacement de l'ISF par l'impôts sur l'immobilier ; 54% de mécontents pour la réforme du code du travail ... Fermez le ban !!! Beau bilan pour le libéralisme prôné par Macron ... Avec la mauvaise foi des libéraux ...

    - avec en outre toute l'idéologie "liberal" (voir l'ouvrage "Marx critique du libéralisme"- de Stefano Petrucciani que nous reprenons dans notre prochain ouvrage - presque achevé  ... ouf . .. merci d'avoir patienté) appelée au secours, sur la supériorité prétendue de l'économie de marché (nous prouvons le contraire) ;

    - et en oubliant notre président capable de parler "anglais Forbes" (les fortunés), mais avec de légers couacs ... (voir ci-dessus) ;

    Delicious ; insnt it ?

    B. Boussemart

     

     

     


  • Commentaires

    1
    Mardi 8 Mai à 10:33

    Après LIDL, le printemps des licenciements continue dans la grande distribution Belge.

    Opération coup de poing des dirigeants surdoués et héroïques de Carrefour Market (groupe Mestdagh) contre ses salariés.

    Lundi matin, lors d'un conseil d'entreprise extraordinaire, la direction du groupe a annoncé un plan de restructuration avançant notamment le chiffre de 450 suppressions d'emplois, soit 18% du personnel, prés d’une personne sur 5.

    Une nouvelle organisation du travail a également été présentée, prévoyant la suppression du quart d'heure de pause, la polyvalence des tâches et l'ouverture des magasins le dimanche . . . . . Rien sur les augmentations de charge de travail pour les clients, ou le licenciement d'actionnaires, un Re-Modeling des magasin est prévu ! ! !

    En réponse à cette violence, une majorité de magasins intégrés Mestdagh devraient rester fermés mardi 8 Mai 2018.

    Une heure avant l'ouverture théorique des magasins, le personnel de 23 des 52 magasins intégrés avait déjà annoncé son intention de débrayer.

    Des piquets bloquent également le dépôt et la centrale, situés à Gosselies (Charleroi).

    A ces débrayages déjà décidés s'ajouteront en principe d'autres fermetures selon la CSC.

    D'après le syndicat chrétien, toutes les régions sont concernées. Selon le Setca, aucun magasin intégré n'ouvrira ses portes à Bruxelles mardi.

    http://www.lalibre.be/economie/libre-entreprise/une-majorite-de-magasins-du-groupe-mestdagh-fermes-ce-mardi-les-negociations-debuteront-le-17-mai-5af140bccd70c60ea6dd65a5

    2
    Mercredi 9 Mai à 11:55

    Belgique : De nombreux Carrefour Market Mestdagh encore fermés ou non approvisionnés.

    https://www.rtbf.be/info/regions/hainaut/detail_de-nombreux-carrefour-market-mestdagh-encore-fermes-ou-non-approvisionnes?id=9913465

    http://www.lalibre.be/economie/libre-entreprise/3e-jour-de-greve-dans-les-supermarches-mestdagh-le-point-sur-les-magasins-fermes-5af2a1c0cd70c60ea6e34657

    Le mouvement de gréve se poursuit dans les magasins du groupe Mestdagh aujourd'hui mercredi, deux jours après l'annonce du plan de restructuration.

    Des piquets de grève sont déjà annoncés aux entrées du centre de distribution de Gosselies.

    Hier mardi, comme ce Mercredi, une quarantaine de Carrefour Market sont restés fermés sur les 52 magasins situés en Wallonie et à Bruxelles.

    Ceux qui ouvrent ont des rayons bien vides puisque les marchandises partent de la centrale de Gosselies qui est bloquée.

    la famille Mestdagh est la 78e fortune belge avec un patrimoine de 267 millions d’euros.

     

    NDR : J'ai retiré les gros mots des journaleux de la RTBF envers les salariés

    • Nom / Pseudo :

      E-mail (facultatif) :

      Site Web (facultatif) :

      Commentaire :


    3
    Mercredi 9 Mai à 11:56

    Belgique : Plan de restructuration de Carrefour: plusieurs supermarchés Carrefour fermés mercredi.
    https://www.rtbf.be/info/economie/detail_plan-de-restructuration-de-carrefour-plusieurs-supermarches-carrefour-fermes-mercredi?id=9913482

    Des mouvements de grève spontanés ont éclaté mercredi dans plusieurs magasins Carrefour du pays. Les grandes surfaces de Haine-Saint-Pierre, Berchem-Sainte-Agathe, Belle-Île et Sint-Kruis (Bruges) sont notamment fermés, confirme Myriam Delmée, vice-présidente du SETCa.

    Le mouvement s'inscrit dans le cadre du plan de restructuration mis en oeuvre par Carrefour. La réunion entre direction et syndicats mardi s'est déroulée dans un climat "houleux", selon les mots de Mme Delmée. L'entreprise précise sa position sur certains points dans la future organisation du groupe, mais aucune avancée n'a été engrangée.

    "Politique irresponsable de la direction"
     "La direction joue avec le feu",  estime la syndicaliste, qui dénonce la politique "irresponsable" de la direction. "On veut faire passer cinq hypermarchés en supermarchés le 1er juillet, alors que les vacances commencent et que les magasins tourneront avec bon nombre d'étudiants".
    Le mouvement de grève n'est pas organisé, précise Mme Delmée, qui parle d'un "coup de semonce" et agite la menace d'une grève générale au sein de l'entreprise si les discussions ne progressent pas prochainement.

    D'autres magasins Carrefour pourraient encore fermer mercredi. Ce mouvement de grève concerne les magasins du groupe Carrefour et n'est pas lié à celui en cours dans les magasins gérés par le groupe Mestdagh, qui a annoncé une restructuration lundi.

    Carrefour avait annoncé la suppression de 1.233 emplois en janvier.

    4
    Vendredi 11 Mai à 09:59

    "Carrefour n'a pas compris comment le commerce fonctionnait en Belgique" - Une quinzaine d’hypermarchés Carrefour fermés ces vendredi et samedi
    https://www.rtbf.be/info/societe/detail_myriam-delmee-setca-ca-fait-18-ans-que-carrefour-n-a-pas-compris-comment-le-commerce-fonctionnait-en-belgique?id=9914990

    Une quinzaine d'hypermarchés Carrefour resteront fermés ce vendredi et samedi. Les négociations entre syndicats et la direction du groupe français sont à l'arrêt dans le cadre du plan de restructuration annoncée janvier dernier. Invitée de La Première, Myriam Delmée considère que le plan de carrefour "ne fonctionne pas".  Qu'est-ce qui coince? "A peu près tout", confie la Vice-présidente du SETca.

    "L'annonce a été faite il y a environ 4 mois. Et qu'est-ce qu'on a pu engranger? Rien", explique-t-elle. Deux sujets ont été discutés pour l'instant : l'organisation du travail et la transformation de 5 hypermarchés en supermarchés.

    "Carrefour est venu assez vite avec un plan de polyactivités qui, à mon sens, ne fonctionnera pas dans un hypermarché... même pas dans un supermarché", dénonce Myriam Delmée. "On a malheureusement l'expérience d'autres enseignes où on a négocié ce genre de choses, où ça ne fonctionne pas, où on est obligés de renégocier quelque chose d'autre maintenant. Et la direction vient à la dernière réunion en disant 'ok a compris on veut bien faire une contre-proposition transitoire... parce qu'en 2020 ce sera notre plan'".

    Selon la Vice-présidente du SETCa, cette démarche n'est "pas audible pour les travailleurs. Parce que ça veut dire que c'est reculer pour mieux sauter et qu'il n'y a pas de volonté réelle de négocier quelque chose."

    De plus, ajoute-t-elle, "on a une série de directeurs de magasins qui nous disent c'est du suicide ce genre de plan, ça ne marchera pas'. Quand tout le monde revient vers nous en disant ça, on se demande: quand la direction viendra-t-elle avec un plan qui va fonctionner?"

    "Je ne suis pas en train de renégocier un plan de restructuration pour me dire que dans 2-3 ans on recommence. On en a déjà eu 3. J'espère que ce sera le dernier", déclare Myriam Delmée. Et ajoute: "ça fait 18 ans que Carrefour est sur le sol belge et 18 ans que le groupe n'a pas compris comment le commerce fonctionnait en Belgique. Qui est le malade? Ce n'est pas le personnel qui est à soigner. C'est peut-être à Carrefour d'enfin comprendre le marché sur lequel il joue. Ca malheureusement, il y a pas une ligne écrite sur le sujet."

    5
    Erwan
    Dimanche 20 Mai à 10:19

    Bonjour,

    A la lecture d'un livre de Benoît Bouusemart, à ce que nous vivons en économie dans nos pays dit riches où la population moyenne s'appauvrit de plus en plus, je revois via le lien ci dessous au testament économique (rédigé à 99 ans) de Maurice Allais, Prix Nobel d'économie (le seul Français).

    C'est édifiant pour ne ps dire consternant.

     

    Bonne lecture

    Erwan

     

    http://leuven.pagesperso-orange.fr/Le%20testament%20de%20Maurice%20Allais.htm

    6
    Mercredi 6 Juin à 16:48

    Ce Jeudi 7 Juin 2018 20h au Cinéma Nova (Bruxelles) un documentaire qui devrait être intéressant :

    La force des choses  Bernard Mulliez, 2018, BE, HD, VO FR , 92'  [PRIMA NOVA]

    Bernard Mulliez est un habitué du Nova. Issus d’une démarche artistique singulière, ses films se placent à la frontière du documentaire et de la performance. Avec "La force des choses", il s’attaque au portrait de famille, plus précisément à celui de son père, rentier d’un empire commercial à capital familial. L’exercice est donc périlleux, d’autant que son riche paternel, bien que sincère et auto-critique, n’est pas du genre à provoquer la moindre empathie auprès d’une audience qui n’est pas née comme lui "le cul dans le beurre". Bernard se propose cependant de cerner le mode d’emploi de ce représentant du capital, et rendre visibles les forces extérieures qui le traversent. A part une brève échappée à Ostende lors d’une célébration hallucinante de "la multiplication des petits pains" des 700 actionnaires familiaux, il suit le quotidien dérisoire d’un septuagénaire cloitré dans son domaine, dont seules les anecdotes de jeunesse semblent encore l’animer. Jusqu’à ce voyage caritatif dans des villages reculés du Burkina Faso, où ému, il pratique cette charité chrétienne qui soulage souvent la conscience des puissants. Les échanges avec les autochtones y sont des plus éloquents, le paternalisme colonial du bourgeois occidental des plus maladroits. Un film emprunt d’une douce ironie qui a au moins le mérite de démontrer que le changement des mentalités de la classe dominante n’est pas pour demain... Comme à l’accoutumée des rendez-vous Prima Nova, la projection sera suivie d’une rencontre avec le réalisateur.

    Source :  http://www.nova-cinema.org/seanceshttp://www.film-documentaire.fr/4DACTION/w_fiche_film/52543_1

    Bernard Mulliez sur Viméo :  https://vimeo.com/bernardmulliez

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :