• Article 280 - un Macron "tangible"

    Vous avez écouté le discours de Macron aujourd'hui. Que du "tangible" - foutage de gueule assumé ... Il suffisait de voir comment il lisait son texte. Ce n'est pas avec le "coeur", comme lorsqu'il s'adresse aux banquiers et aux riches.

    Pas de commentaire nécessaire. Regardez comme il "lit" ; il n'en pense pas un mot

    B. Boussemart


  • Commentaires

    1
    Erwan
    Vendredi 30 Novembre à 15:34

    Bonjour,

     

    Effectivement, foutage de gueule affiché et assumé.

    Môssieur "préfère taxer le carburant que le travail".

    Il a supprimé une partie des cotisations sociales sur la feuille de paie. Beau calcul. J'y reviendrai plus loin.

    Pour ce qui me concerne, 14 euros (une fortune!) de "cadeau mensuel", vite dépensés pour faire le plein.

    Contrairement à ce qu'il affirme, les fruits du travail sont donc taxés.

    Les fruits du capital eux sont exonérés au travers la suppression de l'ISF et de la fat-tax.

    Il a augmenté le nombre de bandits manchots (les radars), les amendes, etc. Il a fait voter une loi sur la priorité aux piétons (voir lien ci dessous)

    https://www.legipermis.com/infractions/non-respect-passage-pieton.html

    Une vaste fumisterie destinée à remplir les caisses de l’État désespérément vides.

    Il a désocialisé les heures supplémentaires.

    La sécurité sociale, les retraites non revalorisées, ceci explique cela, attendront.

    Cependant, les heures supplémentaires ne sont pas défiscalisées.

    Maintenant le petit calcul:

    Les sommes "gagnées" par la suppression d'une partie des cotisations sociales et les heures supplémentaires non défiscalisées deviendront du revenu net. Elles entreront donc dans le revenu imposable. Même si toutefois l'impôt sur le revenu n'augmente pas, par effet mécanique, les français paieront plus d'impôts sur le revenu. Pourtant ces sommes sont déjà en partie "mangées" par l'augmentation des différentes taxes.

    Le banquier sait calculer à son avantage.

    Aujourd'hui il fait voter une loi contre la fessée. Il faut directement qu'il aille en prison, car avec la fessée qu'il nous inflige en ce moment, nous ne nous en remettrons pas!

    A suivre?

     

    Erwan

    • Nom / Pseudo :

      E-mail (facultatif) :

      Site Web (facultatif) :

      Commentaire :


    2
    Samedi 1er Décembre à 13:32

    Balade à Saint Christophe ce Samedi matin.
    C’est jour de marché à Tourcoing, la bonne ville de Monsieur Darmanin.
    Plutôt clairsemé, le marché, peu de commerçants, peu de clients,

    Devant l’entrée secondaire d’Auchan Saint Christophe, 6 à 7 gilets jaunes, sur le trottoir.
    Portes fermées, rideau de fer fermé.

    Devant l’entrée principale, UN gilet jaune.
    Quelques rares clientes.
    les portes sont fermées.
    Les clients sont séquestrés à l’intérieur, personne ne peut sortir, ni entrer.

    Quelques minutes plus tard, arrivée d’une vingtaine de gilets jaunes, ou rouges, de la CGT de Tourcoing.
    Les portes restent fermées.

    Ceci dit personne ne bloque quoi que ce soit.

    Une jeune femme téléphone au magasin afin de leur demander de pouvoir entrer, puisque rien n’est bloqué, tout est calme.
    Le magasin lui dit de rester dehors.
    Elle voulait acheter des calendriers de l’Avent pour ses filles. Elles est en soit disant stage de formation à 600 euros par mois, mais en fait, tout simplement dit, elle travaille gratuitement.

    Le carillon de Tourcoing se fait entendre.
    Le marché de la place de Tourcoing est toujours aussi triste, nuages, pluie fine.

    Apparition des vigiles du magasin.
    Ils entrouvrent une porte.
    « Libérez les clients » scandent en coeur les manifestants.
    les vigiles sont terrorisés. Les manifestants s’approchent, ainsi qu’un handicapé en chaise roulante qui veut entrer en forçant.
    Un vigile sort une bombe lacrymogène et arrose un de ses collègues, ainsi qu’un syndicaliste.
    Fermeture de la porte.

    Un bon cinq minutes plus tard, apparition de 6/7 policiers en uniforme.
    Tout reste calme, puisque les gilets sont loin de la porte.

    Dix minutes plus tard, dix minutes toujours aussi calmes plus tard.
    La porte d’Auchan Saint-Christophe s’entrouvre et les clients sont enfin autorisés à sortir, un par un entre les silhouettes des grands costaux de la sécurité. Ils ont l’air terrorisés, les vigiles.
    Je me demande par quoi.

    Pendant que les clients sortent, l'handicapé en chaise roulante tente de forcer l’entrée.
    Il est repoussé par les vigiles, des gilets jaunes lui disent gentiment de se calmer.
    Il frappe un gilet jaune.

    La police se dérange, l’handicapé en chaise roulante frappe un policier sur l’épaule.
    Finalement, les forces de l’ordre arrivent à le faire dégager.

    Les clientes et les clients continuent de sortir.
    Un défilé de pauvreté, c’est ça Tourcoing, la bonne ville de Monsieur Darmanin, pas de restaurants à 200 euros ici.
    Le tiers monde, la plus grande partie de Tourcoing.

    Fermeture des portes d’Auchan City Tourcoing, le rideau de fer descend.
    Les chiffres ne vont pas être trés bon, ce Samedi, à Auchan Saint Christophe.
    La direction semble terrorisée, tétanisée.
    Probablement des remords sur ce qu’ils ont fait.

    Entre temps, quelques gilets jaunes sont partis sur Auchan Roncq.
    Violente réaction des CRS là bas, matraques, gaz lacrymogènes. . . . .  Faudrait pas déconner, faut laisser les pousseurs et les pousseuses de caddies préparer la fête pour l’anniversaire de la naissance du petit jésus, qui est amour.
    Ceci dit aucun blocage dur n’est prévu à Roncq cette semaine, afin de laisser les banques alimentaires faire des réserves.

    Cette après midi, ce sera aux commerces du centre de Lille de baisser leur rideau de fer.

    Ce mardi 6 novembre à 10h30, une minute de silence sera respectée, comme ils disent, en hommage aux mauvais résultats officiels d’Auchan Retail. Intéressement, prime de fin d'année, valauchan 2019, ce sera basta.

    BONUS :

    Quelques chansons sur les Gilets jaunes. De la bonne chanson.

    - Père et fils (Bruno Margollé) « En Marche »
 Clip tourné le 17 novembre 2018 à Boulogne-sur-Mer
    https://www.youtube.com/watch?v=VNs22I8UKvY

    - AIELLO - Le blues des Gilets Jaunes
    https://www.youtube.com/watch?v=gLaWBZnWhMk

    - Maax : la chanson des ronds-points
    https://vimeo.com/205758562

    Rendez vous ce Mercredi 4 Décembre à 12h, sur Radio Campus Lille, pour une heure d’explications sur leurs Bons Calculs Economiques.



    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :