• Article 365 - Les dividendes versés par les sociétés du CAC 40 en 2021

     Bonjour !

    En complément de l'article précédent.
    Voir la pièce attaché : Les dividendes versés par les groupes du CAC 40 en 2021: que la fête continue.

    Télécharger « Les dividendes versés par les groupes du CAC 40 en 2021.pdf »

    Ainsi, nos groupes «pétrifiés»par la pandémie retrouvent des couleurs pour distribuer des dividendes à leurs actionnaires, au-delà du montant de leurs bénéfices de l’année 2020;bien évidemment, avec des différences selon les groupes et leurs intérêts spécifiques.
    Mais une fois de plus, la solidarité des actionnaires bénéficie de la prodigalité de l’Etat macronien (aides de toutes sortes à ces groupes), prodigalité qu’il va nous faire payer plus tard.Ce n’est pas beau, le capitalisme «keynésien»dont on nous rebat les oreilles depuis quelque temps?En fait, il n’y a qu’un seul capitalisme, qui exploite par diverses méthodes.

    Bonne lecture
    B. Boussemart




  • Commentaires

    1
    PePe12
    Mardi 4 Mai à 09:21

    Bonjour M. Boussemart,

    La Financière Agache vient de lancer une OPR(O) du solde du capital non encore maitrisé par la famille Arnault, soit 2.189 actions représentant 0,07% du capital. Prix par action 44.000€

    A la lecture de vos ouvrages, il semblait que ces actions étaient une légende urbaine, et qu'elles étaient jalousement conservées par des familles actionnaires de l'ère Willot et surement de petits spéculateurs qui les ont rachetées au gré des successions depuis les années 80.

    Pourriez-vous avoir la bonté de nous faire un petit article sur ce sujet et si vous aviez des infos sur les heureux propriétaires ? :-)

    Cela va être Noël avant l'heure dans certains foyers de BMW (Bondues Marcq Wasquehal) ou chez vos voisins du Tournaisis :-)

    Merci par avance,

    Pepe12

    2
    Pepe12
    Mardi 4 Mai à 13:20

    Re-bonjour M. Boussemart,

    En complément de mon commentaire de ce matin sur Groupe Arnault & Financière Agache.

    Groupe Arnault rachète les dernières actions en circulation (nominatives) de Financière Agache, soit 2189 actions au prix unitaire de 44.000€ , soit 96,3 millions d'euros ... Ce prix est calculé sur l'ARN de financière Agache + 1 prime de 25%, soit un valeur par action entre 33.000 € et 35.000 €.

    Dans le document AMF fournit par Financière Agache, il est écrit que depuis avril 2020, Groupe Arnault a racheté 41 actions Fiancière Agache pour des montants unitaires de 2.500 € & 3.500 €.

    J'ai deux interrogations :

    Financière Agache versait elle des bénéfices ?

    Comment qualifier ce comportement : acheter 2.500 € ou 3.500€ des actions qui en valent 10 fois plus ? (calcul de l'ANR à préciser car l'action LVMH valait 350€ il y a un an ..) ?

    Bien à vous

    Pepe12

     

     

      • Dimanche 23 Mai à 17:20

        Bonjour

        Désolé pour la réponse tardive à vos deux questions.

        Depuis le rachat par Arnault du groupe Willot (la Société Foncière et Financière Agache Willot qui contrôlait tout le groupe - voir le bouquin publié "le dossier Agache Willot - un capitalisme à contre courant" par Jean-Claude Rabier et votre serviteur aux Presses de la Fondation Nationale de Sciences Politiques - 1983), le nombre de titres qui restait en circulation était devenu très faible. J'avais moi-même à l'époque acheté un titre (seul moyen d'obtenir les comptes pour faire des analyses) et les opérations successives menées par Arnault et ses banquiers obligeaient en fait de vendre au prix qu'ils voulaient bien donner (dès 1997). Ce que j'ai fait puisque Arnault (ou ses sociétés) avait pratiquement tous les titres, et surtout parce que c'était Arnault qui m'intéressait alors. Voir ma publication sur "les grandes fortunes, banquiers et politiciens - la collusion des pouvoirs face à la crise - Editions Estaimpuis 2012 - vous avez tous les schémas de l'évolution du groupe depuis le début, des pages 357 à 367).

        Fin 2020, Financière Agache détient " 3 619 de ses propres actions, pour une valeur d'achat 448 396 €. C'est une valeur comptable de rachat, au fur et à mesure des années de rachat. Ce qui donne une valeur moyenne de rachat de 123,9 € par titre. Nous sommes donc très loin de la valeur actuelle (44 000 €), et même de la valeur de l'année 2019. D'où vient la différence ? Principalement de la fusion d'Agache avec sa filiale à 100% Sémyrhamis, qui a dégagé une plus-value de 10,64 Mds d'euros, soit la différence entre l'actif net de Sémyrhamis (14,3 Mds d'€ et la valeur de Sémyrhamis dans les comptes de Financière Agache - 3,67 Mds d'€). Toutes ces différences de valeurs viennent d'opérations internes au groupe, notamment entre Dior et LVMH, LVMH rachetant au prix fort les titres Dior.

        De fait, Financière Agache subsistait comme société, sans autre activité que de détenir des participations sur LVMH, après une cascade de sociétés intermédiaires. Et toute une série d'opérations financières, qui ont conduit à simplifier progressivement les structures du Groupe Arnault (rebaptisé depuis cette année "Agache", "Agache" détenant maintenant la quasi totalité des titres, sauf les 2 189 titres visés par l'opération de retrait obligatoire ; rappelons que la totalité du capital de Financière Agache comporte 3 173 352 titres).

        L'objectif est non seulement de simplifier le rapport entre Agache et Financière Agache, mais aussi d'éliminer des auto-détentions à partir d'une filiale belge - Le Peigné, qui exitait déjà à l'époque Willot.

        Après toutes ces simplifications, nous aurons donc une détention directe par "Agache" de la société "Dior" (il y a encore des actonnaires minoritaires chez Dior), Dior détenant la participation dans LVMH (mais avec encore une simplication à opérer entre Dior et LVMH, sur la société Financière Jean Goujon).

        Soulignons également que la famille Arnault ne détient pas 100% du groupe "Agache".

        B. Boussemart

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :