• Article 91. Banni par la CGT Pimkie !!!

    Article 91. Banni par la CGT Pimkie !!!Je pensais que ces pratiques avaient pris fin au Moyen âge, ou pour les partis staliniens, au siècle dernier. Manifestement, ces pratiques sont difficiles à perdre. En témoigne ce "bannissement" du site de la CGT Pimkie, où j'avais osé faire un commentaire sur un article à la gloire de sa principale représentante syndicale, qui reprenait en le censurant une critique faite dans mon dernier ouvrage (pages 276 à 279 et note 5 pages 295-296).

    Les salariés de Pimkie ont droit à la totalité de mon commentaire. Il disait simplement que cette représentante - élue dans la liste régionale du Front de gauche - acceptait le travail du dimanche, au prétexte que c'était une demande de certains salariés ; et qu'elle défendait ainsi leur demande. Sans s'interroger sur la légitimité d'une telle position.

    J'avais donc mis en réponse une partie du texte de la note 5 ci-dessus qui disait la chose suivante. Ce n'est pas moi qui parle, mais bien un représentant du Front de gauche, amplifiant ainsi la position de Jean-Luc Mélanchon. L'auteur, qui a pris le pseudo "Exergue" dit : "...Mais il se trouvera toujours quelqu'un pour trouver : après tout, ce n'est pas si mal les magasins ouverts le dimanche qui permettent de ... Qui permettent quoi? Qu'on m'explique un peu comment on s'y prenait avant? Parlons-en d'avant! Avant, on se disait que l'autre, l'autre travailleur, son semblable, n'était pas corvéable à merci. Qu'il valait bien qu'on respecte sa vie. ... Avant, on avait le mot solidarité un peu moins dans la bouche mais on pratiquait cette manière d'être tout autant sinon plus. ... On te raconte encore que ça permet à des employés de gagner davantage. Ah tiens! Pourquoi? Seraient-ils si mal payés? Si tel est le cas, qu'on les paye davantage par redistribution des profits qui existent ; le problème sera réglé. ...On trouvera toujours des trouducs pour trouver la chose louable. Des moi, des toi. Des veaux. De ceux qui travaillent contre leur intérêt de classe. Il y en a toujours eu. Tu aimerais, toi, qu'on te fasse travailler le dimanche? D'y être contraint par manque de pognon? De laisser ta famille?"

    Cette réponse, c'était trop pour notre farouche militante du Front de gauche et de la CGT, dont les convictions sont à géométrie variable. Que disent d'ailleurs les instances syndicales sur de telles prises de position? D'où la censure de ma réponse ci-dessus, qu'elle ne veut surtout pas faire savoir aux salarié(e)s de Pimkie.

    C'est une parfaite illustration de la "collusion des pouvoirs", ici entre une direction et une représentante syndicale. Car ou cette représentante est désavouée par les instances syndicales et le Front de gauche dont les discours sont particulièrement clairs sur le problème évoqué ; ou dans le cas contraire, la collusion est patente.

    A vos responsabilités respectives.

    B. Boussemart  

    PS. Je viens d'apprendre (ce samedi 26 mai) qu'outre mon bannissement, le blog "CGT Pimkie" a éliminé mon commentaire, qui était en troisième position. Nouvelle censure !!! C'est complet. Elle est belle, la démocratie à la mode "CGT Pimkie". Si l'éminente représentante syndicale veut par contre faire part d'un commentaire dans ce blog, je l'y invite vivement. Il sera publié, et avec ma réponse. D'ailleurs, j'attends toujours qu'elle me traîne en diffamation. Ce qui risque d'être particulièrement intéressant.

    Pour info., il n'y a que ce site "CGT Pimkie" auquel je n'ai plus accès. Tous les autres sites de la CGT me sont ouverts. Et pour cause. Ils ont repris de nombreuses fois des commentaires de ce blog, notamment lors de la grève "Pimkie".

    PSbis. Autre précision. J'ai eu également connaissance du commentaire d'un "syndicaliste" ne voulant pas sacrifier son emploi "qui le nourrit" au fait de défendre telle ou telle position syndicale. Je dois dire que je comprends parfaitement cette position. Si quelqu'un est menacé par une direction pour ses activités syndicales, il est tout à fait en droit SOIT de se défendre contre cette direction (avec ses collègues, les diverses instances syndicales et un avocat qui fera respecter ses droits), SOIT de ne plus accepter de responsabilités syndicales ; MAIS en en aucun cas de garder ces mêmes responsabilités (avec les avantages afférents : heures de délégation ...) en reniant les positions syndicales. S'il ne souhaite plus le faire, libre à lui, mais qu'il laisse la place à d'autres personnes qui seront à même de résister aux pressions patronales.


  • Commentaires

    1
    CGT PIMKIE
    Dimanche 23 Décembre 2012 à 18:59

    Mr Boussemart, la CGT Pimkie commence à Rcroire que vous etes obsedé par notre DSC CGT Valérie Pringuez...

    Preuve en est, la CGT Pimkie alors qu'elle est à vos yeux, bouffée de la direction (nous nous demandons encore pourquoi nous sommes le seul syndicat a ne pas avoir signé l'accord de merde lors du PSE Pimkie en 2010!!), vous ne pouvez vous empecher de jeter un oeil sur notre blog! C'est assez amusant...

    La CGT Pimkie tient simplement à rappeler que son blog est en direction des salariés Pimkie et non des personnes voulant créer le buzz! Ceci explique cela...

    Bref, et surtout car vous n'en valez pas la peine au vue de l'argent dont vous vous etes gavés sur les salariés Pimkie lors de vos expertises au sein du CE PPP, la CGT Pimkie aimerai que vous mettiez vos competences économiques au service de votre intelligence humaine!!

    Bonnes fêtes Mr Boussemart... Ainsi qu'au cabinet d'expertise Syndex...

    2
    benoitb Profil de benoitb
    Lundi 24 Décembre 2012 à 08:04

    Ce type d'inepties et de mensonges ne mérite aucun commentaire.

    B. Boussemart

    3
    CGT PIMKIE
    Mercredi 26 Décembre 2012 à 10:13

    Facile comme reponse!! Mais bien à votre hauteur...

    4
    benoitb Profil de benoitb
    Mercredi 26 Décembre 2012 à 11:28

    Pour se situer à la hauteur ...

    Vous vous réveillez ... L'article date de mai, et vous y "répondez" le 23 décembre ... Pour les inepties : d'une part, vous confondez la facturation faite par le cabinet Syndex (et je suppose par les deux cabinets que votre DSC a fait nommer à la place de Syndex) avec la rémunération des intervenants de ces cabinets (mais je suppose que pour vous, chaque travail ne mérite pas un salaire) ; d'autre part, vous faites "comme si" j'étais intervenu sur ces missions, alors que ce n'est pas le cas. Vous utilisez les mêmes arguments que Gérard Mulliez qui a essayé d'interdire mon premier ouvrage, et qui a été condamné par la justice. Cela s'appelle comment dans votre langage ? Connivence ou convergence, au-delà de la lutte des classes ?

    En revanche, j'ai soutenu le mouvement de grève par divers moyens, et notamment les divers articles de ce blog, les informations de ce blog étant reprises par la presse, et par vous d'ailleurs :

    La source suivante vient de votre blog Pimkie CGT :

    "EXTRAIT DU PROCES VERBAL DU C.C.E DU 4 FEVRIER.

     

    Valérie Pringuez :

    « Pour la CGT, il semble que des questions importantes restent en suspens.

     

    Toutefois, même sans ces réponses, la CGT a conscience qu’il n’y a aucune raison économique à ce plan social, sachant que Pimkie/Diramode dégage de larges bénéfices depuis cinq exercices, soit 52 millions d’euros. De plus, Pimkie fait partie de l’AFM, qui, même s’il ne se nomme pas « groupe », en est un par la force des choses et dégage aussi d’énormes bénéfices. Donc les moyens économiques existent chez Pimkie et dans l’AFM.

     

    Il est purement inacceptable que les entreprises faisant des bénéfices puissent procéder à des licenciements boursiers. Pour la CGT, l’objectif aujourd’hui est bel et bien d’accompagner sereinement les salariés dans leurs démarches et non de faire des procédures juridiques. »

    Donc, dès février 2010, votre DSC reprenait mes informations. D'où votre premier mensonge.

    Second mensonge. Pour le "Groupe Mulliez", qui fait en sorte que Pimkie ne participe pas à sa reconnaissance ? Allez demander à Maître Stéphane Ducrocq ce qu'il en pense.

    Quant enfin à savoir s'il s'agissait d'un "bon" ou d'un "mauvais" accord, demandez aux personnes qui en ont bénéficié comment ils l'ont trouvé ... et faites le calcul du nombre de personnes qui voulaient partir et du nombre de poste supprimés. Vous aurez la réponse.

    Au fait, comment se situe la CGT Pimkie et sa DSC par rapport à la CGT au niveau national ?

    B. Boussemart

    5
    CGT PIMKIE
    Lundi 31 Décembre 2012 à 13:27

    Mr Boussemart,

    Excusez nous d'etre un syndicat de terrain qui n'est pas continuellement, comme vous, attelé à rédiger des articles sur un blog ou encore écrire des ouvrages. Nous pensons simplement que la réponse à la lutte des classes se fait sur le terrain et non sur une feuille de papier...

    Merci de rappeler que notre DSC a eu une position claire depuis le début du conflit en ne reconnaissant pas les raisons économiques du PSE. Grace à votre reponse, vous montrez au yeux de tous qu'en aucun cas notre DSC n'est achetée par la direction. Et puis, faisons un peu de chronologie, l'intervention au CCE de février 2010 s'est déroulé avant l'édition de votre livre. Alors, comment pouvez vous affirmer que notre DSC reprend vos informations! Ne croyais vous pas que ce soit le sens inverse...

    Vous affirmez que vous n'etes pas intervenu pour le cabinet Syndex, pourtant la CGT Pimkie a de nombreux rapports d'expertise qui indiquent que vous etes intervenant pour ce cabinet. Il est désolant qu'il ne soit pas possible de joindre le fichier PDF à notre commentaire, l'ensemble de vos lecteurs auraient enfin la preuve de vos mensonges comme quoi vous ne travaillez pas pour ce cabinett. Et sous dit en passant, quand on facture une expertise à un taux journalier de 1120 euros HT et hors déplacement, on n'a pas trop de leçon à donner à quiconque sous le concept "tout travail mérite salaire!". 

    Et vous, avez vous demandé aux salariés Pimkie s'ils étaient satisfaits de l'accord signé dans leur dos, sans consultation des grévistes, dans la nuit à l'hotel Mercure de Lesquin! C'est pour cette raison que la CGT Pimkie considére cet accord merdique!

    Enfin, concernant la reconnaissance du groupe Mulliez, je ne vois pas ce que la CGT Pimkie a à voir avec la volonté de Pimkie de ne pas reconnaitre ce groupe, sachant que notre organisation n'a aucun élu CGT au CCE Pimkie (instances où la décision d'annuler la procédure a été faite). Il est donc difficile de vouloir faire croire que nous avons tout fait pour que cette reconnaissance n'est pas lieu, d'autant que notre DSC avait fait la demande à la fédération CGT de se joindre à ce contentieux. 

    Sachez que c'est la dernière réponse que la CGT Pimkie apportera à vos inepties car nous avons mieux à faire...

    Cher(e)s lecteurs, ne soyez pas dupes de l'objectif caché de Mr Boussemart quand il passe son temps à casser du sucre sur le dos de la CGT Pimkie et de sa DSC. C'est tout simplement qu'il ne sait pas remis que le cabinet d'expertise où il est intervenant n'a pas été retenu par le CE et le CCE Pimkie. 

    6
    benoitb Profil de benoitb
    Lundi 31 Décembre 2012 à 14:06

    Re

    1. Je ne pensais pas que la lutte des classes passait par le soutien au travail du dimanche !

    2. Dès 2008 (in La richesse des Mulliez - pages 466 et suivantes, et notamment page 470 :"le cumul des bénéfices (depuis 1997/98) représente près de 153 M€, alors que les fonds propres ont diminué de plus de 12 M€. En d'autres termes, le groupe Mulliez a vidé à hauteur de 165 M€ la substance financière de Diramode afin de réaliser des investissements ailleurs"), j'indiquai les montants et le mode de calcul des prélèvements. Je ne vous ferai pas l'injure de reprendre les calculs de votre DSC, qui ne précise pas lesquels des 5 exercices il s'agit. Mais elle a peut-être utilisé des informations des expertises comptables de ... Syndex !!!

    3. Il y a bien eu consultation des grèvistes, et la presse (notamment locale) en a largement parlé. La désinformation continue.

    4. Sur la reconnaissance du groupe Mulliez, voyez avec vos nouveaux "camarades" du CCE et du CE Diramode !!! Et qu'est votre DCS à la fédération, actuellement ?

    Sur mon état de santé, tout va bien. Et surtout, vu votre état d'esprit, je vous souhaite une année 2013 pleine de luttes de classes chez Pimkie !!! La famille Mulliez doit être MDR !

    B. Boussemart

     

    7
    CGT PIMKIE
    Jeudi 3 Janvier 2013 à 15:33

    Il semble, Mr Boussemart, que vous avez souhaité, le 2 janvier, mettre un commentaire sur le blog CGT Pimkie. Notre operateur nous a informé. Toutefois, ce commentaire n'apparait pas sur le blog... Et ceci sans notre intervention!

    Le probleme est que maintenant, l'ensemble des commentaires des salariés Pimkie n'apparaisse plus sur notre blog. L'opérateur parle d'un probleme de DSN. 

    Nous espérons vivement que vous avez autre chose à faire que de vouloir forcer l'accés au blog CGT Pimkie au risque d'entrainer un disfonctionnement qui serait au détriment des salariés souhaitant s'informer simplement et non faire le buzz!

    La CGT Pimkie

    8
    benoitb Profil de benoitb
    Jeudi 3 Janvier 2013 à 16:56

    Re

    Vous avez tout à fait raison sur le fait que j'ai voulu mettre hier un commentaire sur l'article concernant votre DSC, après votre censure initiale de mai 2012, en demandant la réciprocité par rapport à mon blog où je vous laisse libre accès. Par contre, aucune volonté de ma part d'empêcher quiconque de s'exprimer, y compris sur votre blog. Je ne suis donc pour rien dans ce qui lui arrive. Et c'est à votre opérateur de règler le problème.

    En revanche, j'attire votre attention sur le fait que je ne censure aucun de vos propos, et que tout le monde peut y avoir accès. C'est d'abord cela, la démocratie. Et libre à chacun d'y répondre ensuite.

    B. Boussemart

    9
    CGT PIMKIE
    Vendredi 4 Janvier 2013 à 14:34

    Et nous vous en remercions!

    Nous vous rappelons simplement que notre blog est en direction des salariés Pimkie pour les informer des négo en cours, du taux de prime, des dates de réunions... 

    Si vous vous engagez à ne pas "salir" notre organisation ou l'un de ces membres, nous avons aucun probléme à vous donner accés à notre blog. Vous avez déjà suffisament fait le buzz autour de notre DSC autant dans votre blog que dans votre dernier livre.

    Toutefois, en cette nouvelle année 2013, si vous souhaitez aujourd'hui repartir sur de bonnes bases, nous en serions rejouis.

    La CGT Pimkie

    10
    b.boussemart
    Samedi 23 Mars 2013 à 12:50

    Il semble que les hostilités reprennent. Ce qui montre la langue de bois de la "CGT Pimkie", qui utilise les seconds couteaux (voir le PS Bis de l'article 91) qui se sentent visés, alors qu'ils sont manipulés depuis le début. Petit avertissement sans frais.

    B. Boussemart

    11
    benoitb Profil de benoitb
    Samedi 23 Mars 2013 à 13:16

    J'ajoute, pour que ce soit bien clair pour tout le monde, que je publierai tous les éléments à ma disposition. Je conserve tous les mails pour prouver en justice ce qui est nécessaire ; et je n'ai rien à me reprocher. Ce qui est moins évident pour les seconds couteaux en question (dans le cadre de leurs fonctions syndicales), et pour certaines des OS de Pimkie.

    A bonne entendeur.

    B. Boussemart

    12
    CGT PIMKIE
    Samedi 23 Mars 2013 à 15:57

    Tout d'abord Bonjour Mr Boussemart!

    Mais que se passe t il?? C'est quoi le PS bis de l'article 91?? C'est qui voir quoi "les seconds couteaux"???

    Concretement, vous parlez de quoi!!!

    Merci d'éclairer notre lanterne...

    La CGT Pimkie.

     

    13
    benoitb Profil de benoitb
    Samedi 23 Mars 2013 à 18:00

    Le PSbis est le dernier paragraphe de l'article 91 ci-dessus. Probable que quelqu'un s'est reconnu ... Très "ami" avec votre représentante, je doute fort qu'il ait pris des initiatives sans son accord. Vous n'avez qu'à lui demander.

    B. Boussemart

    14
    CGT PIMKIE
    Samedi 23 Mars 2013 à 19:32

    Franchement, nous ne comprenons pas vos inepties!!  

    Nous le répétons, merci d'etre plus claire!

    La CGT Pimkie

     

    15
    CGT PIMKIE
    Samedi 23 Mars 2013 à 21:02

    Nous remarquons que vous n'avez pas changé votre angle de tir concernant notre DSC CGT, qui semble à vos yeux etre la cause de tous les maux de la terre! Quel pouvoir pour une simple DSC! Soyez logique Mr Boussemart, svp!!

    Concretement, si vous avez quelque chose à faire remarquer à quelqu'un, à savoir ce syndicaliste dont vous dénoncez le comportement et qui ne semble pas faire parti de la CGT, alors dites lui en face! Et ne passez pas par notre syndicat qui n'a rie avoir avec vos affaires!

    La CGT Pimkie

    16
    benoitb Profil de benoitb
    Samedi 23 Mars 2013 à 22:44

    Qui colporte des inepties ? Et demander à votre DSC et à ce "syndicaliste" (que vous semblez bien connaître) pourquoi c'est au moment où la presse nationale (notamment dans la grande distribution - LSA, Linéaires etc ...) commence à parler du groupe Mulliez que l'affaire reprend. Alors que le groupe Pimkie avait été à la pointe de la demande de reconnaissance d'un groupe Mulliez !!! Encore une tentative de récupération alors que ces personnes ont tout organisé pour faire que cette reconnaissance ne puisse suivre son cours. J'espère que la direction leur en a été reconnaissante. Comme pour le travail du dimanche.

    C'est clair ?

    Je peux encore davantage préciser ...

    B. Boussemart

    17
    Jean-Jo
    Mardi 26 Août 2014 à 10:11

    En tout cas, tout cela à susciter beaucoup de discussions. Pour le travail du dimanche, c'est vrai qu'il y a débat : sur le principe, il faut préserver la vie familiale des salariés ; à la base, il y a des salariés qui sont intéressés pour gagner plus, ou parfois parce qu'ils sont étudiants en semaine. Peut-être faut-il voir au  cas par cas.

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :