• Article 99. Réponse aux 98 PDG des plus grandes entreprises

    Bonjour

    Ces messieurs ne manquent pas d'air :

    - ils évoquent les emplois qu'ils créent en France ; or la plupart de ces sociétés délocalisent, créent des emplois à l'étranger et détruisent des emplois en France ... Voir les plans sociaux qu'ils mettent en place depuis l'arrivée de la "gauche" au pouvoir en 2012 ; le nombre d'emplois qu'ils représentent (repris notamment dans les journaux télévisés), est au mieux un ineptie - bravo les journalistes !

    - ils demandent des économies à l'Etat. Mais qui a mis les finances de l'Etat avec un tel niveau de dette publique? Un peu de mémoire et de décence!

    - ils exigent une hausse de la TVA pour réduire le coût du travail. Ignorent-ils un seul instant que la TVA est l'impôt le plus inégal qui soit ; car tout le monde paie la même TVA pour la baguette, les petits pois ... que l'on soit au SMIC, ou très riche. Mais évidemment, ils ne mangent pas de petits pois ;

    - ils oublient qu'ils s'octroient des salaires déments, qui n'ont rien à voir avec leurs compétences. Il suffit de voir le nombre de PDG qui ont changé ces dernières années, y compris avec le jeu des chaises musicales .. Et à chaque fois, avec des bonus malgré des résultats catastrophiques pour certains ! Qu'ils commencent à montrer l'exemple. Belle histoire que de laisser aux assemblées des actionnaires le soin de décider, alors qu'ils savent très bien qu'ils contrôlent les votes !!!

    - il existe par contre un moyen très simple de récupérer de l'argent chez ces braves PDG : qu'on commence par leur faire payer des impôts sur leurs propres rentrées d'argent, au lieu de le faire sur les sociétés qu'ils contrôlent. Petite piste fiscale. Pour tous les dividendes distribués, fini les avantages fiscaux qui remontent jusqu'aux holdings personnels des dirigeants, et qui obligent l'Etat à reverser de l'argent aux Arnault, Pinault ... (voir l'article consacré dans ce blog aux "retours fiscaux" en faveur des grandes fortunes). Cette piste est très simple à appliquer : pour les dividendes aux petits actionnaires, pas d'impact sur le retour fiscal ; pour les dividendes versés aux sociétés financières des familles qui contrôlent les groupes, pas d'impôt pour le groupe, et report de l'impôt sur la famille. Ce qui favorisera l'investissement au sein du groupe, et évitera les spéculations des groupes financiers, qui font partie des sociétés de contrôle !!! Elémentaire ... Trop simple, mais véritablement efficace ... Il n'y a pas à créer une grosse tuyauterie fiscale : les gros actionnaires sont très facilement repérables, et peu nombreux. Donc la vérification par Bercy est simple ; beaucoup plus simple que l'impôt sur la fortune.

    Quant au gaz de schiste, je préconise d'en rechercher dans leurs lieux de villégiature préférés. On verra s'ils ont la même position ensuite ! Merci, monsieur Total, le pollueur bien connu de la Bretagne.

    B. Boussemart

    PS. Tous ces éléments peuvent être facilement étayés. Au fur et à mesure des questions, je publierai les données (toutes officielles) qui font la démonstration du culot monstre de ces messieurs !!!


  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :