• Article175 - Gobin le délateur vient de baisser son pantalon devant le docteur Poupard

    Bonjour

    Devant un docteur, ce n'est pas trop grave. Mais une nouvelle fois, le grand journaliste "d'investigation" vient de se faire aligner, par un membre de la famille Mulliez cette fois (voir le blog du délateur). Notre délateur a dû faire un rectificatif sur sa page 194, et reconnaître cette "erreur" !!!

    Une "erreur" parmi de nombreuses autres - voir les articles de notre blog depuis quelques semaines. Mr le docteur Poupard m'avait mis en demeure de faire la même chose après la publication de mon ouvrage sur "La richesse des Mulliez". Mal lui en a pris. Je renvoie à l'article 53 de mon blog (voir les archives) du 18 janvier 2011, les commentaires n° 5 et 7, où justement je donnais à ce cher docteur Poupard les éléments qu'il n'avait pas gardés en mémoire, sur les titres de la SCI de la Clinique du Parc détenus par la famille. Et j'avais maintenu ma position sans aucune difficulté, preuves à l'appui (j'ai fourni à cher docteur le nombre exact de titres détenus par lui-même, Benoît Mulliez et Louis Mulliez-Motte). Un petit détour par mon blog aurait permis au délateur de ne pas tout mélanger, et de vérifier ses informations.

    Ce qui est bien avec les grands journalistes "d'investigation", c'est le culot avec lequel ils vous assènent leurs prétendues vérités. Comme j'ai déjà eu l'occasion de le dire, c'est très commode quand personne ne peut - ou ne veut - vous contredire sans se dévoiler au regard de la famille. Vous pouvez raconter n'importe quoi, délires compris. C'est la sauce du bouquin du délateur Gobin. Sauf lorsqu'un membre de la famille vous prend la main dans le pot de confiture ; parce que le délateur n'a pas la moindre idée de la source, ne l'a pas vérifiée ni recoupée avec d'autres informations. 

    Deux autres exemples confirment nos propos : voir l'article 164 de mon blog, sur les valeurs 2013 qui viennent d'être publiées pour le groupe Adeo, pour Happychic (Jules, BZB et Brice) ; valeurs qui confirment de très près nos estimations et mettent à nouveau dans les "choux" le délateur Gobin.

    Et je ne trouve même plus cela très amusant. C'est dramatique pour une certaine presse, qui préfère des scoops pourris à de véritables enquêtes, sur le fond des problèmes.

    A très bientôt pour Valauchan et la valeur de Groupe Auchan. L'analyse est déjà faite pour Auchan et Casino (qui ont publié leurs comptes). Mais Carrefour n'a toujours pas publié son document de référence, et les premiers comptes donnés à la presse (les journaleux, c'est tout ce qu'ils méritent) sont particulièrement incomplets pour faire des comparatifs, validant ou non l'analyse.

    B. Boussemart


  • Commentaires

    1
    marco
    Dimanche 19 Avril 2015 à 18:11

    vous aviez prédit une hausse de Valauchan et en fait ,la valeur fait -3% comment expliquez vous cela au regard de l'augmentation du titre de 3%?

    2
    Dimanche 19 Avril 2015 à 19:32

    Bonsoir

    Encore un peu de patience. Vous avez déjà constaté dans les divers articles de ce blog que l'évaluation était difficile à réduire à un seul aspect. J'attends les dernières informations complètes de Carrefour pour expliquer mon "étonnement" sur le - 3% !!!

    B. Boussemart

    3
    Erwan
    Lundi 20 Avril 2015 à 09:15

    Autres "élucubrations" de ma part, pour Rémi Géraud.

    Le soir de l'assemblée magasin, où le taux de la nouvelle valeur de part nous a été communiqué. Après les films, le traditionnel pot de l'amitié, j’entends cette conversation entre un de mes collègues et le directeur:

    -ce n'est pas drôle un taux comme ça! (mon collègue)

    -que veux tu, les résultats ne sont pas là,  (il continue en noircissant le tableau)

    -oui, mais si ça continue, tout le monde va vendre ses parts Valauchan.

    -aucun risque, la famille n'a pas les moyen de racheter toutes les parts.

    Ce directeur devrait lire votre blog,et vos ouvrages, il se rendrait compte que cette somme c'est presque de l'argent de poche pour la famille.

     

    Sur le blog qui se veut concurrent de celui-ci, l'auteur rapporte une conversation entre un monsieur A et un monsieur B. L'un des deux dit que le PER d'Auchan est le plus élevé de la profession.

    J'ai demandé à ma direction de me communiquer le PER d'Auchan, réponse: "je ne sais pas ce que c'est". Bravo, je lui tire mon chapeau.

    Lorsqu'on aura les vrais chiffres on pourra peut être le calculer à se juste valeur. Quant à le comparer a la profession dont parlait un des deux messieurs (celui-ci dit être dans les finances du groupe), je suppose qu'il parle de Carrefour, Casino, Rallye peut être, et d'autres, il y a un pas qu'il est difficile de franchir en toute objectivité.

    En effet, dans la valeur d'Auchan (hypers et supermarchés) sont incluses des filiales, bancaires (Oney Banque Accord), l'immobilier (Immochan), des magasins d'ameublement (Alinéa). Les concurrents ont-ils les mêmes filiales, et à peu près à même hauteur pour pouvoir avoir cette comparaison?

    Les PER de certaines entreprises sont élevés, pour les valeurs bancaires, il est aux environs de 12, pour la distribution aux environs de 15, certaines entreprises (JC Decaux par exemple) aux environs de 25.

    Bonne chance aux matheux pour vérifier mes dires et calculer un PER

    4
    Lundi 20 Avril 2015 à 10:13

    Bonjour

    Pour répondre sur ce point (source le site des Echos consacré à la Bourse) :

    Carrefour : PER = 21,78 ; Capitalisation boursière (ce jour) : 23 661 M€ ; bénéfice 2014 : 1 249 M€ ; cours de bourse le plus haut depuis le début d'année : 32,795 € le 10/4/2015 ; cours le plus bas : 23,645 € le 7/1/2015 ;

    Casino : PER = 16,52 ; Capitalisation boursière (ce jour) : 9 238 M€ ; bénéfice 2014 : 556 M€ ; cours de bourse le plus haut depuis le début d'année : 87,27 € le 10/04/2015 ; cours le plus bas : 71,74 € le 7/1/2015;

    Le blog du délateur rapporte aussi ce type de bêtise sur le PER (lors d'une campagne de signature dans le fief Mulliez) venant également de discussion entre lecteurs, dont un pseudo grand financier d'Auchan. Bien évidemment, anonyme. Je n'aimerai pas être géré par de tels financiers, si j'étais de la famille !!!

    Avec Erwan, je souhaite également bien du plaisir au matheux pour calculer avec les chiffres ci-dessus un PER ensuite applicable (en moyenne sectorielle ?) à Groupe Auchan, et à quelle date. Pour dire que tout cela relève de manipulations grossières, et invérifiables tant que les modes de calculs précis ne sont pas publiés. Et aucune chance de voir une telle publication un jour. Il y aura également des surprises sur les montants de bénéfice annoncés ci-dessus dans mon comparatif entre Auchan, Carrefour et Casino.

    B. Boussemart

    5
    Erwan
    Lundi 20 Avril 2015 à 11:06

    Bravo et merci Benoît,


    Tout ce que vous nous rapportez ici nous éclaire mieux. Je souscris à votre propos sur les pseudos grands financiers. Si ce sont des gens comme celui-ci qui dirigent le groupe, on comprends mieux certaines stratégies et les mauvais résultats qui en découlent!!

    6
    Erwan
    Lundi 20 Avril 2015 à 12:32

    Dos crawlé ou brasse coulée?


    Il y a des choses que je ne comprends pas, certes je ne suis pas très intelligent et d'une culture toute relative, mais je crois que l'on essaie de noyer le poisson avec des chiffres que l'on a de la peine à recouper.


    Sur le site www.auchan-.com, on peut obtenir plein de résultats. Il y a ceux de 2014 synthétisés (j'ose le "sic") en communiqué de presse, et le rapport d'activité et de développement responsable (re sic), commerçants audacieux (euphémisme peut être)


    Prenons le premier, le communiqué de presse, le tableau page 3. Il reprend la synthèse financière. CA de 53 milliards 454 millions d'euros, en progression de +14,7% à changes constants (par rapport à 2013) et à +11,2% (par rapport à 2013) variation à changes courants.


    Maintenant, on prend le rapport d'activité, les propos de Vianney Mulliez page 4, il annonce un CA arrondi à, je cite: "...53,5 milliards d'euros, en progression de 11,2% (+3,7% à taux de change constant et +0,8% retraité des effets de change et de la consolidation de Sun Art Retail Group à 100%)."


    Si j'ajoute 3,7% à 11,2, j'obtiens 14,9 et pas 14,7. La différence semble faible? oui, peut être, mais compte tenu des sommes, je veux bien la différence sur mon compte en banque!


    Quant aux +0,8%, qu'en fait-on? On les ajoute aux 14,7 ou aux 11,2, c'est flou, et "quand c'est flou y a un loup" comme disait parait-il la grand mère d'une élue du Nord.


    On nous dit que le taux de change dû à la crise en Russie et en Ukraine a plombé les résultats, j'avoue que lorsque je lis ces chiffres j'ai du mal à comprendre.


    En tout cas, si les financiers du Groupe avaient budgété une ligne (comme le font les entreprises qui ont des liens commerciaux à l'étranger), les effets du taux de change auraient été mieux absorbés et lissés


    Bref, je nage.


    Ce dont on est sûr, en lisant le rapport d'activité, c'est qu'il va falloir en faire plus, nous les employés de base et la hiérarchie de terrain,  les forces vives de l'entreprise, ceux qui sont souvent méprisés, jamais écouté ni entendus.


    Cap 2020, 100 milliards de CA TTC sous enseignes. Je ne vais pas dire ce que j'ai déjà dit dans un autre commentaire, mais lorsque l'on sait que pour tout ce qui concerne les chiffres donnés, par exemple les 53, 5 milliard (arrondi), c'est du hors taxes, ce chiffre sert de base à tous les autres calculs (résultat, bilan, participation, calcul de la valeur d'Auchan...)


    Bref, la aussi je nage (c'est peut être en partie ce que l'on veut que nous fassions). Et comme me l'a dit il y a quelque temps un directeur: "on nous dit bien ce que l'on veut bien nous dire, et on nous donne bien ce que l'on veut bien nous donner."


    Le chiffre de vente de Carrefour au premier trimestre sont en progression de 6,2% (info donnée sur une chaîne info). A ce jour, il est impossible de connaître ce même chiffre pour Auchan.


    Lorsque j'aurai un peu plus de temps, et lorsque j'aurai recoupé certaines informations, je dirai d'autres choses.

    7
    Erwan
    Lundi 20 Avril 2015 à 18:10

    Rectificatifs:


    Le site internet est: www.groupe-auchan.com,  ainsi les matheux pourront y aller directement via ce lien.


    Il fallait lire: "Le chiffre des ventes Carrefour est progression de...." les puristes voudront bien m'excuser, je me relis, cela n'empêche pas les coquilles, seuls ceux qui ne font rien, et les morts ne commettent pas d'erreurs.


     


     


     

    8
    authorised
    Jeudi 23 Avril 2015 à 17:02

    J'ai l'impression que les choses sont très claires au contraire. Auchan a sauvé son resultat grace à l'intégration de 100% de la Chine qui rapporte 1 milliard... Sans ça les pertes auraient été très importantes d'où la baisse du taux. Je ne vois pas de malice de l'AFM qui au contraire serait bien embetté de devoir racheter les actions des salariés... La théorie du complot a ses limites!

    9
    Erwan
    Jeudi 23 Avril 2015 à 17:45

    Bonjour,


     


    J'aimerai bien avoir cette vision des choses, mais il n'en n'est rien!


    Il conviendrait de regarder correctement les résultats!


    Avoir les résultats précis des différentes filiales est quasi impossible. Il est facile de dire ce que l'on veut. En économie comme ailleurs, les chaises musicales, ça existe aussi! A moins que vous préféreriez que j'utilise le terme" vases communicants"?


    Juste une question: comment expliquer une intégration à 100% dans les comptes, d'une filiale (théoriquement) détenue par Auchan à hauteur de 50%? Qu'en pense(nt) l'autre ou les autres actionnaires?


    Il y a des choses qui vont mal, certes, mais ils ne faut pas exagérer non plus! Il y a toujours pas mal de bénéfices réalisés pour le Groupe Auchan. (il conviendrait de lire les différents rapports).


    Des stratégies vont devoir se faire, il ne faut pas tarder, la concurrence réagit et souvent anticipe très vite. Elle est audacieuse, tiens, un terme utilisé pour booster le programme cap 2020, et bien allons-y que diable!! Et arrêtons de se faire plumer par les concurrents!!


    Quant au fait que la famille (AFM), serait bien embêtée pour racheter leurs parts aux salariés, il n'en n'est rien également. Il suffit de lire les articles de ce blog, réalisés par Benoît Boussemart, ainsi que ses ouvrages pour s'en rendre compte.


    Dernier point (pour le moment): je confirme que je ne suis pas le chevalier servant de Benoît. A bon entendeur.

    10
    Erwan
    Jeudi 23 Avril 2015 à 17:50

    Monsieur Authorised ne doit pas bien lire ce blog.

    Sauf erreur de ma part, dans l'article 167 du présent blog, Benoît nous dit que les résultats d'Auchan Chine sont passés de 357 millions en 2013 à 374 millions en 2014.

    Pour aller à 1 milliard il y a encore "un peu " de marge!!

    11
    Jeudi 23 Avril 2015 à 17:55

    Bonsoir

    Nous reviendrons très en détail sur la question de l'évaluation du titre Auchan (toujours dans l'attente de la publication des comptes de Carrefour). Voir déjà ci-dessus mes remarques en point 4 sur la méthode des PER.

    Pour ce qui est de la remarque sur :

    - le fait qu'Auchan a sauvé son résultat du fait de l'intégration de la Chine à 100%. Vous oubliez que tous les groupes sont obligés d'appliquer cette nouvelle règle comptable ; qu'Auchan s'était bien gardé de faire jusqu'alors. Et qu'inversement, pour limiter le gain de 2014, le groupe a décidé d'utiliser au maximum sa capacité à provisionner sur l'Italie, Taïwan, la Pologne et l'Ukraine. Petite précision : malgré ces provisions, le groupe a dû payer 309 M€ d'impôts en consolidation. En outre, groupe Auchan est - comparativement à Casino et Carrefour - le seul groupe à n'avoir que très peu d'écarts d'acquisition (3 630 M€ fin 2014 en consolidation, contre 11 009 M€ pour Casino et 9 543 M€ pour Carrefour) ; or ces écarts d'acquisition sont des "actifs" soit à amortir progressivement, soit à provisionner si de gros problèmes sur la valeur des actifs rachetés. Donc, Auchan est dans une bien meilleure situation sur la valeur de ces actifs (je me permets de vous rappeler que parmi les critères d'évaluation des experts d'Auchan, figure la valeur des actifs). Et même l'intégration des filiales Real rachetées n'a pas fait augmenter la valeur de ces écarts (ils étaient de 3 991 M€ fin 2013), du fait des provisions mentionnées sur l'Italie (448 M€ sur les hypers et 407 M€ sur les supers), la France, Taïwan, la Pologne et l'Ukraine.

    - le fait que la famille serait dans l'incapacité de racheter les titres Auchan. C'est un grand classique en bourse (ou ailleurs, dans le cadre familial s'il existe) de racheter les titres quand leur valeur baisse. Et de bénéficier ainsi d'un rachat à bas prix, qui permettra une plus-value les années suivantes. Il faut certes avoir les moyens. Pour vous rafraîchir la mémoire, Valauchan possédait fin 2003 environ 14,55% du capital de groupe Auchan ; fin 2014, il n'en possède plus que 9,33%. Donc, la famille se renforce dans le capital de groupe Auchan d'année en année depuis 2003 ; et disposait des moyens de racheter 5,22% du capital. Quant aux moyens eux-mêmes, la famille Mulliez dispose de liquidités importantes : les 3 sociétés en commandite par actions (Acanthe, Cimofat et Valorest) possèdent fin 2013 plus de 780 M€ de créances (pouvant être facilement transformées en liquidités) et pratiquement aucune dette. Et je ne prends pas en considération les autres sociétés du groupe qui disposent de placements financiers et de liquidités importants. Nul complot là dessous ; mais une stratégie très claire de gagner de l'argent suite à l'annonce de la baisse de valeur. Vous verrez l'année prochaine la valeur de groupe Auchan !!!

    Vous voilà donc rassuré sur le malheureux sort de la famille Mulliez. Vous pouvez donc leur transmettre l'analyse (MDR).

    B. Boussemart

    12
    Erwan
    Jeudi 23 Avril 2015 à 18:02

    Aïe, par méconnaissance, j'ai posé une question qui risque de faire couler de la salive et recevoir quelques propos désobligeants. Tant pis.


    C'était avant la rédaction de la réponse de Benoît à Authorized.

    13
    authorised
    Vendredi 24 Avril 2015 à 12:15

    Je continue à penser que les résultats que vous évoquez ne sont pas liés aux performances d'exploitations mais à des analyses bilancielles qui certes peuvent faire apparaitre des plus values... néanmoins la valeur à long terme d'une entreprise est bien lié à sa capacité à gagner de l'argent en faisant son métier...

     

    Par ailleurs, vous parlez des résultats de la Chine alors que je vous parle de l'intégration au bilan ce qui est très différent...
    J'attends votre analyse des résultats avec impatience!

    14
    authorised
    Vendredi 24 Avril 2015 à 12:19

    Par ailleurs, je dois dire que je suis surpris par votre posture Erwan...
    J'ai l'impression que vous voyez le mal partout ou que vous avez accès à des informations que le commun des mortels ignore...

    Je suis peut être naïf mais je pense que la famille Mulliez a fait beaucoup de bien (pas seulement mais quand même) avec de vrais valeurs et un vrai partage via les FCP...

    Chacun sa vision des choses la mienne a le mérite de ne pas être idéologique!

    15
    Vendredi 24 Avril 2015 à 14:08

    Cher Authorised

    Je ne parle pas dans les commentaires ci-dessus (n° 11) des résultats de la Chine ; mais de l'intégration au bilan (et aussi au compte de résultat) de la Chine. La consolidation au bilan de la Chine a entraîné d'une part une série de hausse de postes d'actifs (dont les écarts d'acquisition) et une provision sur ces mêmes écarts d'acquisition. Ceci au bilan.

    Comme vous le savez bien, on ne bouge pas les provisions au bilan sans faire une dotation (ou une reprise, c'est selon) qui elle se passe au niveau du résultat. De même, les plus-values s'inscrivent également au compte de résultat (il s'agit de résultats pouvant être ou non considérés comme faisant partie des résultats opérationnels ; sinon en résultats non courants, c'est à dire à caractère exceptionnel).

    Bien évidemment également, c'est le compte de résultat qui indique la capacité à gagner de l'argent à un moment donné (sur l'espace d'une année). C'est pour cela que l'on analyse de très près le compte de résultats (il suffit de voir dans ce blog l'analyse des résultats semestriels d'Auchan, Carrefour et Casino pour l'exercice 2014). Mais ce résultat dépend fondamentalement de la capacité à produire de la valeur, c'est à dire : au passif des sources de financement du groupe (fonds propres, endettements financiers, endettement auprès des tiers) ; et de la manière dont on utilise ces ressources à l'actif (terrains, équipements commerciaux, stocks, créances sur les clients, disponibilités financières ...). Si vous utilisez mal vos capitaux (ou si vous n'avez pas assez de sources de financement), alors vos investissements à l'actif seront insuffisant pour faire les profits recherchés. Mais vous savez comme moi qu'en outre les manipulations financières permettent de faire des plus values conséquentes (exemple, la vente par Immochan de certains actifs immobiliers acquis pour une bouchée de pain il y a de nombreuses années, et revendus à des niveaux importants aux cours actuels de l'immobilier commercial). Auchan n'est pas le seul à faire cela ; mais il le fait de manière marginale, par rapport à Carrefour (qui a d'ailleurs racheté certains actifs immobiliers récemment) et par rapport à Casino. Et quand vous êtes propriétaire depuis longtemps, peu d'amortissements (sur les actifs d'exploitation hors terrains dont la valeur comptable est relativement faible) ; alors que si vous êtes locataire, vous avez des charges supplémentaires qui impactent le résultat.

    Enfin, puisque la Chine est intégrée dans la consolidation, ses résultats également. D'ailleurs, vous verrez bientôt sur les comptes  2014 qu'une partie non négligeable du bénéfice a pour origine les intérêts "minoritaires" (c'est à dire chinois).

    Il faut donc bien veiller à ne pas tout mélanger en comptabilité ; elle fonctionne en "partie double" ; en d'autres termes, une évolution d'un compte de résultat a toujours une contrepartie au bilan.

    B. Boussemart

    16
    authorised
    Vendredi 24 Avril 2015 à 14:36

    Je répondais à Erwan qui me parlait des résultats de la Chine...
    Merci^pour vos commentaires.

    J'ai bien compris la translation Bilan / CEX...
    C'est justement ce qui me fait dire que Auchan ne va pas bien et que ce sont des mouvements au bilan qui accroisse le résultat.

    Bien loin de ce qui se fait sur le terrain...

    17
    Vendredi 24 Avril 2015 à 15:14

    Re

    Vous n'avez pas compris. Les très bons résultats de la Chine se retrouvent bien évidemment dans le résultat global du groupe Auchan ; comme les résultats (favorables ou défavorables) des autres filiales et participations qui constituent les éléments d'investissement en France et à l'étranger.

    L'augmentation des postes du bilan (et leur diminution avec les provisions sur les écarts d'acquisition, par exemple ; ou avec les amortissements pour les immobilisations comme les constructions, installations commerciales ...) se traduisent toujours par un mouvement sur le compte de résultat, sauf s'il s'agit d'une relation de compte de bilan à compte de bilan (par exemple, lorsqu'on paie un fournisseur : il y a une diminution de dette au passif, et une diminution d'un compte financier, par exemple, de banque, à l'actif).

    B. Boussemart

    • Nom / Pseudo :

      E-mail (facultatif) :

      Site Web (facultatif) :

      Commentaire :


    18
    authorised
    Vendredi 24 Avril 2015 à 16:37

    Je comprends...

    Il me semble néanmoins, mais je me trompe peut être que les 500m€ de Résultat d'Auchan sont liés à l'intégration dans les comptes de la valorisation à sa juste valeur de la Chine et pas au résultat opérationnel.

    Mais je ne suis pas un expert de la comptabilité.

    Si j'ai tort je veux bien vos explications.

    19
    Erwan
    Mardi 28 Avril 2015 à 06:27

    Bonjour,


    Faute de temps pour le moment, j'apporterai une réponse à Authorised vers le 10 Mai.

    20
    Erwan
    Lundi 11 Mai 2015 à 10:27

    Cher Autorised,


     


    Les chiffres dont je dispose sont ceux qui nous sont fournis par Auchan, (site, journal Valauchan, les IRP) et M. Boussemart. Il semble même que vous en disposez plus que moi, notez que je n'en suis pas jaloux!


    Lorsque j'en donne (des chiffres), je site leur source, cela facilite les recherches, et donne un gage de qualité et de sérieux. Un contre exemple? Un coup vous nous dites un milliard pour la consolidation de la Chine, un coup 500 millions. Vu les sommes, on n'est pas à 50% près!


    Il est possible que je sois un idéaliste, compte tenu de la définition, je le prends pour un compliment. Cela fait preuve de sens moral, et avec des valeurs humaines et humanistes. Ce qui est sur, c'est que je ne suis pas du tout naïf, et ne me contente pas  de ce qui nous est systématiquement annoncé.


    En aucun cas je ne remets en cause le système Valauchan, et les autres FCP mis en place (mais qui ne nous concernent pas ici) et ne voit pas le mal partout. Je cherche simplement des explications claires et pas un brouillard.


    Vous affirmez: "la famille Mulliez a fait beaucoup de bien..." et vous modérez cette affirmation par des propos entre parenthèses. J'avoue avoir du mal à saisir.


    Vous parlez également: " d'un vrai partage via les FCP". Je n'en disconviens absolument pas.Les choses pourraient être meilleures pour tous.


    Lisez le livre La richesse des Muliiez, de Benoît Boussemart, vous y apprendrez plein de choses intéressantes sur le sujet, et d'autres.


    Ne perdez pas de vue qu'Auchan fait toujours des bénéfices, plus de 700 millions d'euros pour 2014.


    Certes ce chiffre est en baisse malgré une hausse du chiffre d'affaires.


    Voici comment je vois un vrai partage des résultats:


    Nous sommes "actionnaires" de Groupe Auchan via un FCP.


    La participation ne concerne qu' Auchan France, en aucun cas Auchan groupe. Ça fait une différence. La filialisation à des effets dont on se passerait volontiers.


    Certaines grandes entreprises distribuent leurs bénéfices au niveau groupe.


    Lorsqu’elles ouvrent leurs souscriptions à leurs fonds, elles offrent souvent une décote.


    Versent un abondement, certaines vont même jusqu'à verser un abondement plus conséquent aux employés et moins aux cadres, car elles savent que leur capacité à épargner est moindre.


    Versent un dividende, ou le réinvestissent, garantissant une valeur en évolution.


    Là, nous n'avons rien de tout cela. Pourtant Auchan pourrait s'inspirer de ces pratiques. 


    Auchan remonte vers ses holdings détentrices d'importants dividendes, Le fond Valauchan n'en reçoit aucun. Il y a une manœuvre comptable qui fait qu'aucun dividende n'est versé. En lisant les comptes, vous trouverez peut-être où et comment.


    Ne me dites pas que tout cela se discute avec les partenaires sociaux, vous savez très bien que signataires ou pas, c'est ce qu'a décidé la direction qui s'impose. Les partenaires sociaux peuvent espérer ne grappiller que quelques miettes.


    Autre chose:


    A travers Valauchan, nous contribuons au développement de l'entreprise et ses filiales. Nous sommes "actionnaires" d'Alinéa. Nouvelle aventure depuis quelques années. Cette entreprise semble bien démarrer, et c'est heureux.


    Dans quelques années, lorsqu'elle sera mature, pourra faire face, se développera en autonomie, excellentes perspectives, il y a fort à parier qu'elle sera retirée du fond Valauchan.


    Plusieurs scénario possibles, le plus probable sera l'indemnisation en numéraire.


    Il y aura perte et destruction de valeur, et la part de capital d'Auchan détenu par le FCP diminuera d'autant.


    C'est l'illustration d'une autre forme de partage, celui des frais et des investissements! Les bénéfices eux seront privatisés!!


    J'attends l'arrivée de quelques chiffres, et compléterai ce que j'ai à dire.


     


     

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :