• Bonjour

    Notat - Une vieille connaissance de ce blog : voir notre article Jour J - La bonne compagnie du 15 mai 2011. Avec de belles photos.

    Où nous retrouvons Notat en bonne compagnie : la patronne du Medef de l'époque, Gérard Mulliez en personne, Martine Aubry et le gratin du PS nordiste ... à un pince-fesses. Vous trouverez Nicole Notat un peu cachée par le micro d'une caméra au niveau de la photo n° 5 (en partant du haut).

    Il est toujours bon de savoir d'où cette Notat parle : venant du SGEN, puis dirigeant la CFDT, elle approuve le plan Juppé de 1995, portant réforme de la "protection sociale". Ce qui lui vaut de devenir l'interlocutrice privilégiée des pouvoirs de droite ; et a contrario ce qui va entraîner le départ de nombreux militants de la CFDT, qui vont créer Sud. Autre heure de gloire : elle se prononce pour le "oui" à la constitution européenne de 2005. Elle a également présidé le think tank "Le siècle" (voir mon ouvrage sur "Grandes fortunes, banquiers, politiciens ... La collusion des pouvoirs face à la crise - Editions Estaimpuis - en pages 249 et sq.), où l'on trouve aussi Martine Aubry et ... Emmanuel Macron ... Que des  élites bien sous tous les rapports ... libéraux bien évidemment.

    Et c'est cette Notat qui est chargée de "coordonner" le plan Segur ... Bien mal parti, le plan ... Car elle est probablement missionnée pour réaliser un nouvel enfumage à la Macron (style grand débat sur les retraites ...). Si j'étais soignant ... je n'accorderai pas plus de crédit à  Notat (son surnom était la "tsarine", ce qui en dit long sur son "écoute" des revendications de la base) qu'à Macron, et ses promesses sans aucune suite. Sauf pour le patronat et le sauvetage de l'économie capitaliste, où les milliards pleuvent dru en faveur des groupes (aérien, automobile ...).

    Plus que jamais, seule la lutte (qui se poursuit et va s'accentuer) dans le système hospitalier va payer. Notat n'est qu'un pantin libéral parmi d'autres, tous interchangeables. Macron n'a qu'à puiser dans tous les think-tanks qui pullulent en France.

    B. Boussemart


    2 commentaires
  • Bonjour

    Où est passé Laurent Berger après l'annonce d'une probable fermeture définitive de 4 sites de Renault en France ?

    C'est vrai que ce sont ses copains du Medef et du gouvernement qui - après avoir obtenu des milliards de prêts garantis - sont à la manoeuvre cette fois. Et non plus la CGT, qui ne demandait pas la fermeture de sites, mais la mise en conformité de sites par rapport au Covid 19, afin de protéger les travailleurs.

    Qui va autoriser les licenciements ? Mme Pénicaud, l'autre "choquée" par une décision de justice qui ne demandait que la protection des travailleurs ; et non pas la fermeture définitive de sites ... C'est vrai qu'aux yeux de ce gouvernement et de Macron, une fermeture définitive de sites est moins grave qu'une fermeture provisoire uniquement destinée à protéger la santé des salariés. Nous sommes plus que jamais dans le monde d'avant ... Des magouilles, des aides aux groupes mondialisés ... sans contrepartie. 

    Et silence assourdissant également de la presse aux ordres ... Le rapprochement entre fermeture provisoire pour cause de santé et fermeture définitive pour accroître les profits ... Chutttt.

    Les activités du groupe Renault sont de fait déjà largement mondialisées : en 2019 pour un total de 3 805 341 véhicules fabriqués, nous avons :

    - France : 686 020 soit 18 % à peine de la production mondiale, dont Dieppe (Altine : 4 245), Douai (Espace : 8 961 ; Scenic : 67 597 ; Talisman : 15 016), Flins (Clio : 41 931 ; Zoé : 64 061 ; Nissan Micra : 54 118), Maubeuge (Kangoo/Citan : 133 121 ; Kangoo ZE : 13 059 ; Nissan NV 250 : 3 561), et Sandouville (Trafic : 101 234 ; Nissan NV 300 : 7 394 ; Autres : 23 063). 

    - Espagne : 477 605 ; Slovénie : 199 116 ; Algérie : 60 012 ; Corée du Sud : 164 028 ; Maroc : 394 901 ;

    - Russie : 569 760 ; Inde : 98 476 ; Roumanie : 349 528 ; Turquie : 342 141 ; Chine : 54 101 ;

    - Argentine : 30 821 ; Brésil : 311 859 ; Colombie : 66 484 ; Mexique : 489.

    La relocalisation des activités ... de la pure idéologie libérale dans un tel contexte. Comment Macron va faire revenir des sites en France, alors que ces sites sont historiquement liés - pour certains d'entre eux - aux marques rachetées par le groupe dans sa stratégie mondiale.

    Et ce qui est vrai pour Renault est également vrai pour toutes les multinationales françaises !!!

    Messieurs les menteurs ... Bonsoir

    B. Boussemart

     

     


    votre commentaire
  • Bonjour

    La semaine commence bien ... mal, pour l'après

     http://www.librairie-tropiques.fr/2020/05/medef-cfdt-meme-combat.html 

    Ce n'est hélas pas un film de science-fiction. Berger (voir l'article du Parisien) est définitivement indécrottable. Berger persiste et signe sur l'évolution du code du travail : "dialogue social au niveau local assez exemplaire" dans le cas de Renault-Sandouville, tellement exemplaire que la justice a ordonné la fermeture de l'usine ! Selon Berger "il faut arrêter ce type de pratiques ... Je suis pour qu'on valorise le dialogue social de proximité et qu'on sorte des rapports de force stériles" ... (France Inter le 9 mai) ; et Penicaud "choquée que la CGT joue contre l'emploi "LCI du 11 mai". En fait, Berger, Roux de Bézieux, Pénicaud, Macron ... même combat libéral.

    Et un peu d'histoire pour rappeler qui sont ces deux "cyniques" (c'est d'ailleurs leur faire trop d'honneur, dans l'acception de la philosophie grecque) envers la classe salariale

    Télécharger « 2019-L'Opinion Berger-RouxdeBézieux.pdf »

    Télécharger « 2020-Marianne-Berger-RouxdeBézieux 1.pdf »

    Télécharger « 2020-LeParisien-Berger-RouxdeBézieux 2.pdf »


    B. Boussemart

     


    1 commentaire
  • Bonjour

    A regarder et à analyser

    https://rueaffre2.com/2020/05/14/le-pays-du-president-qui-naimait-pas-les-enfants/

    Par ailleurs, Macron fait une xième visite à la Pitié Salpêtrière ... et promet encore et encore.

    Et encore et encore toujours pas de revalorisation des carrières des soignants ; toujours pas d'élimination des ARS et autres bureaucraties inutiles et nuisibles, centrées sur la rentabilité néo-libérale d'un système hospitalier ; toujours pas de plan d'investissements de masse dans ce même système, afin de récupérer des lits, après les multiples fermetures des lieux de soins sous Sarko, Hollande et Macron

    Et toujours du baratin sur un "bien public mondial" pour le vaccin contre le Covid ; vous ne savez pas, le "bien est dit public ou collectif" lorsque son usage par quelqu'un ne nuit pas à l'usage de ce même bien par un autre ... dans un langage libéral. Et pour Macron, n'hésitons pas, allons-y en plus pour l'universel. Je vous renvoie à une partie de ma thèse soutenue en 1984 - voir pages 314 et suivantes, notamment pages 339-340 ...

    Télécharger « Thèse5.pdf »

    En fait, Macron et tous les autres libéraux ont perdu leur "drôle de guerre" (l'équivalent de 1940 pour la France). Et il n'y aura pas de victoire (comme en 1945) autre que celle d'un changement radical de système économique, social et politique. Et permettez moi de ne pas ajouter du "vert". Tout le monde est devenu "vert", et ne fait rien pour y arriver.

    Par suite, les peuples vont devoir prendre les choses en main (et il faudra du temps pour unifier les luttes avec l'objetif global ci-dessus), dès qu'ils s'apercevront, comme pour l'hopital, que l'après ne change rien dans aucun domaine : santé, modes de consommation, formes de travail et de production, remise en cause de la division internationale du travail, lutte réelle contre les inégalités etc ... Tout ce qui est programmé par Macron est de l'ordre ancien : injection de monnaie et endettement, soutien aux secteurs pollueurs, répression des libertés, remise en cause des 35 h et travail non payé etc ...

    B. Boussemart

    Et pour se détendre un peu ... Merci à André

    https://video-cdt1-1.xx.fbcdn.net/v/t39.24130-2/10000000_556598885041536_5706556727683255624_n.mp4?_nc_cat=103&_nc_sid=985c63&efg=eyJ2ZW5jb2RlX3RhZyI6Im9lcF9oZCJ9&_nc_ohc=bYEVHgNdQZgAX_qvH6b&_nc_ht=video-cdt1-1.xx&oh=edf125d71aafa2746f07899fa80bc0c2&oe=5EE677AA

    Toute ressemblance avec la France et ses masques ne serait pas trop fortuite ...


    votre commentaire
  • Bonjour

    Comme promis, un article de 41 pages : analyse économique, sociale et financière de la crise actuelle.

    Avec une proposition d'application immédiate de l'après confinement, afin que le peuple reprenne tous les pouvoirs confisqués par les mesures d'exception de Sarkozy, Hollande et Macron.

    Télécharger « 2020-Analyse économiquecrise2020.pdf »

    Il suffit de cliquer sur "télécharger"

    Bonne lecture.

    B. Boussemart

    UN SEUL CONSEIL POUR EVITER LE FLICAGE QUE LE GOUVERNEMENT VEUT METTRE EN OEUVRE AVEC SON ARTICLE 6 DE LA LOI PROLONGEANT L'ETAT D'URGENCE SANITAIRE - LAISSEZ CHEZ VOUS LE PORTABLE ... ET DITES A LA 'BRIGADE" QUE VOUS N'AVEZ RENCONTRE QUE MACRON OU LE MINISTRE DE LA SANTE QUI NE PORTAIT PAS DE MASQUE, COMME LORS DE LA CONFERENCE DE PRESSE AVEC PHILIPPE.

    Ci dessous, trois textes d'Acrimed sur les médias et les économistes néo-libéraux ... L'idéologie macronienne est déjà en marche.

    Télécharger « Acrimed - La presse aux ordres de Macron - l'exemple des économistes.pdf »


    1 commentaire



    Suivre le flux RSS des articles
    Suivre le flux RSS des commentaires