• Bonjour

    Les agriculteurs manifestent ce jour sur les Champs Elysées. Mais que fait Castaner et que dit Macron ?

    Je pensais naïvement que toute manifestation était interdite sur les Champs. Manifestement pas (sans jeu de mots) pour les agriculteurs de la FNSEA (grands amis de Macron et de la droite).

    Il faut envoyer d'urgence les motards (les fameux BRAVE) de la préfecture de police pour les déloger ? Non ? Pas aussi simple que d'éborgner des gilets jaunes !!!

    Deux poids, deux mesures !!!

    B. Boussemart

    PS - J'ajoute que les agriculteurs ont raison sur tout ce qui concerne les règles du jeu, et ce que ça implique pour la production. Mais qu'ils doivent plutôt faire pression pour que les importations qui ne correspondent pas à des règles de saine agriculture (glyfosate ...) soient interdites. Pas si facile, messieurs les admirateurs d'une mondialisation capitaliste.

    PS 2 - Je n'ai entendu ni BFM, ni LCI, ni CNews dirent que les agriculteurs qui bloquaient le périphérique prenaient les franciliens en "otages". Les "preneurs d"otages", c'est donc obligatoirement la RATP, la SNCF ou les grèvistes du 5 décembre et des jours suivants ... Car nos grands médias nous informent objectivement (sic !!!). J'attends avec beaucoup d'impatience les "stars du commentaire" officiels de ces trois chaînes qui nous abreuvent à longueur de journées depuis plusieurs jours de la prise "d'otages" des braves (pas ceux de la police) gens qui veulent travailler par ceux qui vont faire grève ce 5 décembre.


    votre commentaire
  •  Bonjour

    Elice Lucet a réalisé une excellente émission passée hier soir sur France 2, consacrée aux impôts des français. Darmanin et Hollande étaient pitoyables avec leurs pseudos "justifications" emberlificotées, et les mensonges de Macron évidents.

    Quelques compléments très utiles, afin de mieux cadrer en détail le débat sur le CICE, et les publications "France Stratégie" qui ne sont scientifiques que de "nom" : tous ces gens ne savent rien, pour la simple et bonne raison que les gouvernements Hollande et Macron se sont vendus à l'idéologie libérale, sans prendre les moyens de connaître l'efficacité de dispositifs fiscaux uniquement destinés à faire payer moins d'impôts aux entreprises et aux riches contribuables.

    Les tableaux ci-dessous donnent des précisions par firmes, en sachant (voir article 210) que les groupes sont d'une discrétion qui montre bien la connivence avec nos gouvernants pour ne pas faire apparaître leurs magouilles en tous genres.

    Télécharger « 2019 - Le CICE ou l'idéologie libérale à l'oeuvre.pdf »

    Télécharger « LE CAC 40 SE GAVE DE DIVIDENDES EN 2018.pdf »

    Pour les fidèles auditeurs de Radio Campus Lille, je vous renvoie aux deux émissions mensuelles précédentes de début octobre et de début novembre.

    Quant à la question du ruissellement si cher à Macron (je devrai dire qui coûte si cher aux contribuables de base), je ne résiste pas à vous citer quelques passage du dernier ouvrage du Prix Nobel d'économie Stitglitz (qui n'a rien d'un marxiste avec "un couteau entre les dents") consacré au capitalisme à l'heure de l'exaspération sociale : Peuple, pouvoir & profits - Editions LLL (Les Liens qui Libèrent) de 2019 :

    - page 25 : " Il nous faut aussi abjurer la foi injustifiée dans l'économie du ruissellement - qui prétend que, s'il y a croissance économique, tout le monde en bénéficiera. Cette idée fausse sous-tend les politiques des présidents républicains ... toutes inspirées de l'économie de l'offre. Le bilan est clair : non, les bénéfices de la croissance ne ruissellent pas."

    - page 67 : "Beaucoup, chez les plus fortunés, ont fait valoir que tout le monde allait profiter des richesses prodiguées au sommet : les bénéfices allaient ruisseler vers le bas. Mais ce phénomène ne s'est pratiquement jamais produit, et sûrement pas depuis 1980. Nous avons indiqué ... que les 90% les plus pauvres ont vu, pour l'essentiel, leurs revenus stagner. D'autres statistiques corroborent ce point. ... Chez les travailleurs employés à temps plein de sexe masculin, le revenu médian (tel que la moitié d'entre eux gagne plus et l'autre moitié gagne moins), après ajustement à l'inflation, n'a pratiquement pas changé en quarante ans ... A la base de la pyramide sociale, c'est encore pire : après ajustement à l'inflation, les salaires sont en gros au niveau d'il y a soixante ans. Et ce n'est pas parce que le revenu global des Etats-Unis a stagné : le PIB par habitant a plus que doublé pendant ces soixante ans. Ni parce que la productivité des travailleurs n'a pas bougé : elle a été multipliée par sept au cours de cette période."

    Je renvoie à l'ouvrage de Stiglitz, qui montre l'irrésistible ascension des inégalités dans tous les domaines du fait de l'application de cette politique de l'offre. Promue par nos "experts" gouvernementaux depuis de nombreuses années. Et par Macron en particulier, qui ne s'en cache même plus. Il est permis de se demander, vu les analyses de plus en plus partagées par de nombreux économistes - y compris libéraux - si tous ces dirigeants sont des "imbéciles heureux" (après tout, l'essentiel des membres de la Réplique en Marche est particulièrement inculte en économie, il suffit d'écouter les "éléments de langage" comme on dit, pour s'en apercevoir) et/ou des représentants de la classe capitaliste, et plus particulièrement des grands groupes.

    Voir nos deux derniers ouvrages.

    B. Boussemart


    3 commentaires
  • Bonsoir

    Macron et sa bande, dont le ministre du budget Darmanin, n'arrêtent pas de dire qu'ils ont baissé les prélèvements obligatoires (donc les impôts et taxes) en faveur des pauvres ... La belle histoire, et le nouveau mensonge.

    Il suffit de consulter le projet de loi de Finances (en fait le budget) pour 2020, qui donne en page 11 les principales sources de baisse, pour un total de 38,3 milliards (Mds) d'€uros pour le budget 2019 :

    - les entreprises d'abord, via le CICE doublé pour l'année 2019 : 20 Mds d'€uros  ; mais aussi l'impact du CICE de l'année, pour 3,8 Mds d'€uros, la baisse de l'impôt sur les sociétés pour 1,9 Mds d'€uros, la baisse de la surtaxe sur l'IS pour 4,9 Mds d'€uros, et la création d'un crédit d'impôt sur la taxe sur les salaires pour 0,6 Mds d'€uros. Soit un total en faveur des entreprises de 31,2 Mds d'€uros. En revanche, les entreprises ont payé en plus 1,3 Mds € de taxe énergétique, 0,7 Mds d'€ pour la part entreprise de l'Argic-l'Arrco (augmentation du taux), 0,4 Md € de taxe sur les services du numérique, et 0,4 Md € concernant la taxe sur les plus-values ; soit un total de 2,8 Mds en supplément pour les entreprises.

    Mais en net, les entreprises ont bénéficié de baisses à hauteur de 28,4 Mds d'€uros ...

    - les ménages, qui ont soit disant bénéficié de 11,3 Mds d'€ de baisses fiscales en tout genre. Mais de quels ménages s'agit-il ? Macron et Darmanin se gardent bien de donner le détail des ménages qui "profitent". Or sur ces 11,3 Mds d'€uros :

    . les riches ont bénéficié de 3,2 Mds € de remplacement de l'ISF par l'Impôt sur la Fortune Immobilière ; les riches ont bénéficié en outre de 1,7 Mds de la mise en place du prélèvement forfaitaire unique (PFU) qui concerne les dividendes etc ... Soit un total en faveur des riches de 4,9 Mds d'€ (ce qui représente plus de 43% de la baisse nette concernant les ménages) ;

    . les autres ménages ont bénéficié de la baisse de la taxe d'habitation, pour 6,5 Mds d'€, de l'annulation à hauteur de 1,6 Mds € de la hausse de la CSG pour les retraités modestes (après le mouvement des gilets jaunes, mais sans remettre en cause cette nouvelle CSG pour les autres retraités, qui ne sont pas particulièrement fortunés) et 1 Md € pour les crédits d'impôts pour les emplois à domicile ; au total provisoire en faveur des ménages : 9,1 Mds d'€ ; il faut y ajouter 3 Mds d'€ pour les bénéficiaires de la défiscalisation des heures supplémentaires (mais encore faut-il avoir un travail). Mais sur ces 12,1 Mds d'€ en faveur de tous les ménages, il faut retirer l'augmentation de l'Argic-Arrco pour les ménages, soit 1,1 Md €, la bascule de la CSG pour les autres ménages à hauteur de 0,4 Md d'€, la fiscalité sur le tabac, pour 1,3 Md d'€, et surtout la fiscalité énergétique pour 2,4 Mds d'€uros. Avec 0,5 Md de plus pour la prolongation du CITE (crédit d'impôt transition énergétique remis en cause), ce sont 5,7 Mds qui ont été prélevés sur les ménages "ordinaires". Les ménages "ordinaires" n'ont donc bénéficié que de 6,4 Mds d'€uros. Nous sommes loin de 11 Mds claironnés partout par Macron et Darmanin.

    Conclusion : 28,4 Mds d'€uros pour les entreprises, 4,9 Mds pour les riches et 6,4 Mds pour les gueux !!! Voilà la politique fiscale 2019 de Macron pour les ménages.

    B. Boussemart

     


    votre commentaire
  • Bonjour

    Il est facile de comprendre pourquoi beaucoup de grandes fortunes sont "pudiques" et ne publient pas leurs comptes (voir l'article 208) :

    - en 2016, l'impôts de Besnier SA (maison mère du groupe Besnier) était négatif à hauteur de 18,82 M€ ;

    - en 2017, ce même impôt était négatif à hauteur de 45,31 M€ ;

    - et en 2018, peut-être pour féliciter Besnier de ses prestations au Sénat sur les problèmes rencontrés avec le lait pour les bébés et avec les agriculteurs toujours payés avec des élastiques pour leur lait, cet impôt négatif est passé à 74,37 M€.

    Ces impôts négatifs à hauteur de 138,5 M€ sur ces trois années (l'Etat rembourse leur montant à Besnier) permettent au groupe tranquillement d'encaisser des bénéfices copieux, année après année.

    Et encore, nous ne disposons pas des comptes consolidés de Besnier SA (voir notre article 208) : pudeur d'Emmanuel Besnier oblige. Ce qui ne permet pas de savoir exactement combien le groupe rapporte à la famille.

    Vous comprenez maintenant pourquoi Arnault (grand ami du couple Macron, mais aussi de Trump, qui n'a pas augmenté les droits de douanes sur les champagnes, contrairement aux vins français), Pinault, Ladreit de Lacharrière (grand ami de la famille Fillon) , Bigard (dont l'un des héritiers est député de la LAREM) etc ... ne publient pas leurs comptes ?

    B. Boussemart


    votre commentaire
  • Vive la transparence !!

    Parmi les familles qui ne publient pas leurs comptes, de nombreuses en liaison avec Macron et ses députés de LAREM

    Il faut dire que les efforts et les maigres biens, c'est pour les autres ... Et ne surtout pas dévoiler les fortunes malgré les obligations légales.

    Voir le PDF ci-dessous

    Télécharger « 2019 - Les grandes fortunes qui ne publient pas leurs comptes.pdf »

    Bonne lecture

    B. Boussemart


    votre commentaire