• Bonjour

    A regarder et à analyser

    https://rueaffre2.com/2020/05/14/le-pays-du-president-qui-naimait-pas-les-enfants/

    Par ailleurs, Macron fait une xième visite à la Pitié Salpêtrière ... et promet encore et encore.

    Et encore et encore toujours pas de revalorisation des carrières des soignants ; toujours pas d'élimination des ARS et autres bureaucraties inutiles et nuisibles, centrées sur la rentabilité néo-libérale d'un système hospitalier ; toujours pas de plan d'investissements de masse dans ce même système, afin de récupérer des lits, après les multiples fermetures des lieux de soins sous Sarko, Hollande et Macron

    Et toujours du baratin sur un "bien public mondial" pour le vaccin contre le Covid ; vous ne savez pas, le "bien est dit public ou collectif" lorsque son usage par quelqu'un ne nuit pas à l'usage de ce même bien par un autre ... dans un langage libéral. Et pour Macron, n'hésitons pas, allons-y en plus pour l'universel. Je vous renvoie à une partie de ma thèse soutenue en 1984 - voir pages 314 et suivantes, notamment pages 339-340 ...

    Télécharger « Thèse5.pdf »

    En fait, Macron et tous les autres libéraux ont perdu leur "drôle de guerre" (l'équivalent de 1940 pour la France). Et il n'y aura pas de victoire (comme en 1945) autre que celle d'un changement radical de système économique, social et politique. Et permettez moi de ne pas ajouter du "vert". Tout le monde est devenu "vert", et ne fait rien pour y arriver.

    Par suite, les peuples vont devoir prendre les choses en main (et il faudra du temps pour unifier les luttes avec l'objetif global ci-dessus), dès qu'ils s'apercevront, comme pour l'hopital, que l'après ne change rien dans aucun domaine : santé, modes de consommation, formes de travail et de production, remise en cause de la division internationale du travail, lutte réelle contre les inégalités etc ... Tout ce qui est programmé par Macron est de l'ordre ancien : injection de monnaie et endettement, soutien aux secteurs pollueurs, répression des libertés, remise en cause des 35 h et travail non payé etc ...

    B. Boussemart

    Et pour se détendre un peu ... Merci à André

    https://video-cdt1-1.xx.fbcdn.net/v/t39.24130-2/10000000_556598885041536_5706556727683255624_n.mp4?_nc_cat=103&_nc_sid=985c63&efg=eyJ2ZW5jb2RlX3RhZyI6Im9lcF9oZCJ9&_nc_ohc=bYEVHgNdQZgAX_qvH6b&_nc_ht=video-cdt1-1.xx&oh=edf125d71aafa2746f07899fa80bc0c2&oe=5EE677AA

    Toute ressemblance avec la France et ses masques ne serait pas trop fortuite ...


    votre commentaire
  • Bonjour

    Comme promis, un article de 41 pages : analyse économique, sociale et financière de la crise actuelle.

    Avec une proposition d'application immédiate de l'après confinement, afin que le peuple reprenne tous les pouvoirs confisqués par les mesures d'exception de Sarkozy, Hollande et Macron.

    Télécharger « 2020-Analyse économiquecrise2020.pdf »

    Il suffit de cliquer sur "télécharger"

    Bonne lecture.

    B. Boussemart

    UN SEUL CONSEIL POUR EVITER LE FLICAGE QUE LE GOUVERNEMENT VEUT METTRE EN OEUVRE AVEC SON ARTICLE 6 DE LA LOI PROLONGEANT L'ETAT D'URGENCE SANITAIRE - LAISSEZ CHEZ VOUS LE PORTABLE ... ET DITES A LA 'BRIGADE" QUE VOUS N'AVEZ RENCONTRE QUE MACRON OU LE MINISTRE DE LA SANTE QUI NE PORTAIT PAS DE MASQUE, COMME LORS DE LA CONFERENCE DE PRESSE AVEC PHILIPPE.

    Ci dessous, trois textes d'Acrimed sur les médias et les économistes néo-libéraux ... L'idéologie macronienne est déjà en marche.

    Télécharger « Acrimed - La presse aux ordres de Macron - l'exemple des économistes.pdf »


    1 commentaire
  • Bonjour

    Après la pandémie, le capitalisme rehausse immédiatement la tête, et ses valets (ici l'institut Montaigne ; ou encore Attali, qui ose se prévaloir d'une conversation avec Edgard Morin hors contexte ; Attali et ses nombreux rapports - y compris pour Sarko - louant l'intérêt de la mondialisation !!! Mdr ... mieux vaut en rire que pleurer) commencent déjà à préconiser des "mesures chocs" pour redresser la nation. Ah bon ? Au profit de qui ? Qui s'y colle ?

    Comme à la libération après la guerre de 1939-45, il faut un comité d'épuration pour nous libérer de tous ces gens. Ces néo-libéraux qui conduisent le monde à sa perte. Voir notre prochain article. Car ils veulent faire "crever" les gens au travail, et tout de suite, comme Trump l'a asséné sans état d'âme ce matin : "on déconfine ... il y aura des morts ... et alors ?".

    Et ils croient que les gens vont se laisser faire. Essayez donc de revenir sur les derniers acquis qui restent encore, après la casse des acquis sociaux (code du travail, temps de travail, ...) par Macron et ses complices (lois El Khomri, Pénicaud ...) ...), notamment la CFDT, qui se rue déjà sur les possibilités d'accords (en fonction du code du travail revisité par Macron) au niveau de l'entreprise (c'est certain, mes "camarades", votre patron va vous donner tous les moyens pour travailler en sécurité ...!). Retour au XIXe siècle.

    L'institut Montaigne fait partie de cette politique d'épuration à mettre en oeuvre de manière urgente.

    Il est indispensable de prendre exactement les mesures contraires à ce que ce "think tank" libéral préconise dans sa dernière note. Je ne vous la met pas en lecture. C'est de la m.

    Au plan politique, inutile de mettre en oeuvre la procédure de destitution du Président de la République ; elle dépend de l'assemble nationale et du sénat. Par contre, il peut y avoir un référendum d'initiative populaire sur ces destitutions, qu'il faut rapidement mettre en place. Il faudra trouver des députés et sénateurs courageux !!! La denrée est rare, mais pas inexistante.

    B. Boussemart

    PS - la liste des "penseurs" à épurer n'est pas limitative aux deux cas ci-dessus. Par exemple, Alain Minc. Ou Verdier-Molinié et son bidule "l'Ifrap" ... Une connerie par phrase, et présente sur toutes les chaînes du pouvoir (BFM, RTL, RMC, France Inter, CNews, M6, Arte, Figaro, LCI, ...)

     

     


    1 commentaire
  • Avec en prime une critique d'un "économiste" marxisant dans les années 1970, puis ayant apporté son soutien à la politique libérale du PS en regardant les modèles de régulation "rhénan" (vive l'Allemagne) puis américain (très financier). Et Aglietta finit son chemin de croix avec un retour à la planification dans ses derniers débats du Xerfi (un bidule bien libéral) ... Tout le monde a bien le droit de retourner sa veste à de multiples reprises ...

    B. Boussemart

    Une video à méditer ...

    A regarder avec un clic droit et "ouvrir"

    https://twitter.com/i/status/1256602550796779521

    N'oubliez pas demain à 12 h Radio Campus, les bons calculs économiques - numéro spécial avec André. Vous ne serez pas déçus, avec une série de Macron ... à l'école ... il manque cependant Macron à la plage (Au Touquet) ... Oups !


    1 commentaire
  • Bonjour

    A entendre tous les commentateurs avertis, il n'y aurait pas de crise financière.

    Les quelques chiffres ci-dessous (qui reprennent les capitalisations boursières des plus grandes banques et compagnies d'assurance des pays occidentaux) disent exactement le contraire, en sachant en outre que les bourses mondiales ont opéré un certain redressement entre mars et avril 2020 :

    Télécharger « 2020-Capitalisation Groupes financiers.pdf »

    Il n'y a donc rien à craindre ... Toute l'économie mondiale est (sic) sous contrôle (ce qui est par contre, et en partie, vérifié pour le système financier asiatique - Japon et Chine notamment) ! Et le système financier (ci-dessus les plus grandes banques et compagnies d'assurance occidentales) est en pleine santé (avec des reculs de près de 30% en capitalisation boursière).

    Les comiques sont au pouvoir ... Notamment en France !!!

    Et en ajoutant que ce même système financier est déjà sous perfusion des banques centrales américaines et européennes ; ça promet.

    L'économie mondiale va finir par guérir ... mais le patient sera mort !

    B. Boussemart

    Une video en prime : à faire suivre

    https://www.youtube.com/watch?v=fCQRbPKWvZs&feature=share

    Et le texte de Lordon

    https://blog.mondediplo.net/euro-le-miracle-ou-la-mort

    Remarque complémentaire

    Je pense pour ma part (voir la catastrophe boursière pour les banques mondiales ; idem pour les sociétés pétrolières ; idem pour les compagnies aériennes ...) que l'euro est déjà mort (les banques européennes sont en plus mauvais état que les autres banques, et notamment les banques de la zone euro - allemandes comprises).

    Donc, sortons avant qu'il ne soit trop tard ; mais en piquant d'abord dans les caisses de la BCE, qu'on ne remboursera pas une fois sortis. Et basta ... les allemands, et autres hollandais etc .... ne pourront rien y faire !

    Le texte de Lordon est excellent ; et la comparaison avec le tsunami plus que pertinente. Là aussi, il suffit de voir les capitalisations boursières de la nouvelle économie (et des sociétés de la grande distribution - il faut bien manger ...) servir de pauvre refuge (avec des hausses de capitalisation parfois très importantes, comme pour Amazon, et de moins en moins en rapport avec la vitalité de l'économie réelle - attention à la sortie des divers confinements) pour faire croire que les bourses ont la tête hors de l'eau (relativement à la capitalisation au 31 décembre 2019, le CAC 40 était hier soir à - 27,1%, le Dax à - 22,6%, le FTSE à - 25,2%, l'eurostoxx à - 25,5, le Dow Jones à - 19,3%, cette "meilleure" performance étant liée à celles des titres du Nasdaq : - 6,3%). D'ailleurs, quels sont les "pékins" particuliers qui "s'amusent" actuellement à jouer en bourse, dans un tel contexte ?!! Les financiers sont décidément "impayables".

    B. Boussemart

     


    1 commentaire